Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

APST : 37% des clients Thomas Cook sont remboursés

La caisse de garantie de feu Thomas Cook France continue de rembourser les clients lésés. Dossier après dossier.

« Aujourd’hui, l’APST est sauvée, a souligné la présidente Alix Philipon, lors de l’assemblée générale du 14 décembre 2021. Nous avons reconstitué notre trésorerie, qui est suffisante pour faire face à tous les passifs connus. Au 30 septembre, le fonds de garantie était positif de 6,528 millions d’euros. Sans aucune subvention, ni aucun prêt. »

La cession du siège parisien, pour 22 millions d’euros et effective le 5 octobre, a permis de renflouer les caisses suite à la faillite de Thomas Cook France survenue le 23 septembre 2019. L’arrêt brutal du voyagiste a représenté une ardoise de 42 millions d’euros.

Alix Philipon, qui se félicite d’avoir regagné la confiance des ministres de tutelle, a ensuite fait le point sur ce sinistre historique de Thomas Cook France. Pour mémoire, la défaillance du TO avait impacté 54 000 clients impactés. 11 000 d’entre eux furent rapatriés, 21 000 pris en service. Subsistaient 9 406 dossiers à traiter, correspondant à 20 millions d’euros de remboursements au maximum

Alix Philipon, réélue présidente lors de l’AG.

7,1 millions d’euros de remboursements

Au 13 décembre 2021, l’APST a remboursé 3 500 dossiers (37%), pour un montant total de 7,1 millions d’euros. 2 115 dossiers sont en attente de certificat d’admission de créance. Enfin, des justificatifs manquent aux 3 786 dossiers restants. 

« C’est vrai, l’étude des dossiers Thomas Cook est longue, a admis Alix Philipon. Et je me mets à la place des clients qui attendent le remboursement depuis deux ans. Cependant, si nous n’avions pas géré correctement ce sinistre, il aurait pu coûter beaucoup plus cher. Nous avons été vigilants, puisque nous avons rejeté 2965 dossiers, soit un montant de 6,621 millions d’euros. Comme quoi, on peut considérer que l’APST est bien gérée. » 

Certaines demandes demeurent irrecevables « Des clients ont réclamé (un remboursement) alors qu’ils étaient partis, pris en service », indique la présidente à titre d’exemple.

En avril 2022, environ 90% des dossiers seront remboursés, estime-t-elle. Quant aux 10% restants – des cas particuliers -, ils seront soldés « au fur et à mesure ».

L’appui de l’Etat

Lors de l’assemblé générale, Jean-Baptiste Lemoyne, ministre délégué au Tourisme et aux PME, a d’ailleurs salué le travail de la caisse de garantie et ses décisions courageuses.

« L’industrie du tourisme a un avenir, a-t-il relevé. D’autant plus que depuis deux ans avec vos représentants, la présidente, Cédric Dugardin (mandataire de la caisse de garantie), nous avons fait un travail qui a permis de consolider les fondations de l’APST. »

Suite à la chute de Thomas Cook et à la crise du Covid-19, l’Etat a créé une réassurance publique pour l’industrie du voyage, sous l’égide de la CCR. C’est un engagement budgétaire immédiat de 165 millions d’euros, pour une couverture allant jusqu’à 1,5 milliard d’euros. De quoi aborder l’avenir avec nettement plus de sérénité.

A lire aussi

1 commentaire
  1. BALADI dit

    Je repose benoîtement une question: si selon les déclarations citées plus haut de la Présidente l’APST s’en est sortie sans aucune aides ou prêt de la situation, pourquoi donc à t elle fait appel à l’aide de responsables ( très très très coûteux !!!) pour en arriver à ce résultat estimable mais qui aura obéré toute velléités d’indépendance acquise pendant 60 ans de l’APST.
    Question simple ! Quid de la réponse
    baladi

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique