Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Airbnb : le top 10 des régions françaises, en retombées économiques

La France représente 10% des retombées économiques mondiales d’Airbnb. L’Ile-de-France, la région PACA et l’Occitanie forment le trio de tête des régions « bénéficiaires ».

Airbnb vient de publier les résultats d’une étude internationale sur l’impact économique généré par la plate-forme. Les 16 millions de voyageurs accueillis par le spécialiste des locations saisonnières en 2018 ont contribué à hauteur de 9,2 milliards d’euros à l’économie française, est-il souligné. Ils étaient 8,3 millions de voyageurs en 2017.

Airbnb a surtout fait le calcul de l’impact économique région par région. Le groupe californien, que de grandes villes veulent réguler par la réglementation, parie sur son développement en dehors de la capitale. Les chiffres montrent en effet que les régions sont porteuses d’avenir.

75% des retombées en dehors de l’Île-de-France

« A l’heure où la dispersion touristique est un enjeu majeur du secteur du voyage, Airbnb confirme que son activité contribue au dynamisme des villes de taille moyenne et aux campagnes », se félicite un communiqué.

De fait, 75% de l’impact économique de la plate-forme est généré en dehors de l’Île-de-France. Issues, pour la grande majorité, des dépenses des clients sur place, les retombées sont évaluées à 1,7 milliard d’euros en région PACA, 906 millions en Occitanie ou encore 842,5 millions en Auvergne-Rhône-Alpes pour l’année 2018.

Méthodologie : l’étude a été réalisée dans 30 pays dans le monde. L’impact économique direct estimé correspond à la somme des revenus des hôtes – calculés par Airbnb à chaque transaction – et des dépenses estimées des voyageurs, évalués d’après une enquête envoyée à un échantillon représentatif de voyageurs ayant effectué un voyage avec Airbnb en 2018. Aucune contrepartie n’a été offerte en échange de la participation à ce sondage.

A lire aussi :

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique