Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air Lib : Jean-Charles Corbet face au réquisitoire

L’ancien PDG d’Air Lib doit maintenant rendre des comptes. Hier, devant la 12e chambre du tribunal correctionnel de Paris, la représentante de l’accusation Marie-Aimée Gaspari a requis contre Jean-Charles Corbet une peine de quatre ans de prison dont deux fermes, et une amende de 300 000 euros assortie d’une interdiction de gérer une entreprise pendant cinq ans.
Par le biais de sa holding Holco, Jean-Charles Corbet, ancien pilote et dirigeant du syndicat national des pilotes de ligne (SNPL), avait pris le 27 juillet 2001 le contrôle d’AOM-Air Liberté, groupe rebaptisé par la suite Air Lib. La compagnie avait été mise en liquidation judiciaire le 17 février 2003 par le tribunal de commerce de Créteil, avec le licenciement de 3 200 personne à la clé.
La justice reproche notamment à Jean-Charles Corbet, de n’avoir consacré qu’une partie des fonds versés (environ 150 millions d’euros) par Swissair, l’ancienne maison-mère d’AOM-Air Liberté, au redressement de la compagnie, alors que des virements importants (environ 14 millions d’euros) ont été effectués vers d’autres sociétés de la holding Holco.
Contre l’avocat d’Air Lib, Yves Léonzi, le procureur a requis une peine de trois ans de prison dont 18 mois fermes, avec une amende de 375 000 euros et une interdiction d’exercer la profession d’avocat pendant deux ans.