Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France tombe dans le rouge

Suite au conseil d’administration du 26 mars, le groupe AF-KLM a reconnu s’attendre à une perte d’exploitation de 200ME, confirmant les craintes des syndicats exprimées quelques heures plus tôt. Pierre-Henri Gourgeon, DG du groupe confirme une nouvelle dégradation de l’activité au mois de mars, « traditionnellement plus dynamique ». De plus, le groupe estime avoir été impacté par les opérations de couverture carburant défavorables à hauteur de 200ME. « La dépense mensuelle de carburant est facturée sur la base du prix du mois précédent », fait valoir le transporteur.

Face à cette situation dégradée, l’évolution du résultat net 2008/09 dépendra de la valorisation des instruments de couverture, a-t-il précisé. Toutefois, le DG estime que la situation financière et la trésorerie du groupe de « bon niveau », la réduction de capacité de 3,4 %, la baisse attendue de la facture pétrolière de 20 % et les réductions de coûts, devraient permettre à AF-KLM « d’absorber une partie significative du recul de chiffre d’affaires, estimé à 6 % et de limiter la perte d’exploitation ».

Les syndicats s’inquiètent des conséquences sur l’emploi. Alors qu’elle a décidé il y a quelques semaines un gel des embauches, la compagnie passe désormais à la phase deux de son plan pour l’emploi, c’est-à-dire qu’elle va inciter son personnel à prendre des congés, a indiqué cette même source. Le transporteur va inciter son personnel à prendre des congés sabbatiques ou sans solde et le pousser à solder ses RTT. Pour l’exercice 2008/2009, Air France devait réduire ses effectifs de 1.000 à 1.200, sans licenciements secs.

En juin prochain, doit être discuté le prochain plan triennal de l’emploi chez Air France. Les trois derniers plans garantissaient l’emploi. La dégradation du contexte économique devrait rendre cette garantir plus difficile à tenir.