Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France-KLM : pas d’accord collectif, et une grève en prime

 » Le SNPNC et l'Unsa, deux des trois syndicats représentatifs des hôtesses et stewards d'Air France, 

Le SNPNC-FO et l’UNSA-PNC se sont réunis hier en intersyndicale. Dans un tract intitulé "De la négociation à la grève. Préavis maintenu", ils ont appelé le personnel à se déclarer "massivement" en grève. Ils ont déposé un préavis pour les 18,19 et 20 mars prochain. Ils dénoncent le projet d’une nouvelle compagnie aérienne à couts réduits (Boost), ainsi que le nouvel accord collectif soumis par la direction.

Le troisième syndicat, l'Unac/CFE-CGC, ne se joindra pas au mouvement de grève. Le syndicat a expliqué son choix de cautionner l'accord collectif  grâce à une infographie. "80,5% de nos membres avaient voté en faveur du projet d'accord, pour un taux de participation de 62%", rappelle le syndicat.

Quel avenir pour l'accord ?

Pour être applicable, le texte doit être signé par au moins un deuxième syndicat représentatif, ce qui a peu de chance de se produire.

Faute d’accord, la direction a la possibilité de décider unilatéralement des conditions de travail et de rémunération qu’elle appliquera aux hôtesses et stewards. L'UNAC, bien que minoritaire, a également la possibilité de faire valider l'accord par voie de référendum à l'ensemble des salariés concernés, grâce à la loi El Khomri.

Une grève inévitable

A deux jours du 18 mars, la grève semble inéluctable. Reste à connaître l’étendue du mouvement, alors que l’intersyndicale représente près de la moitié des hôtesses et stewards d’Air France.

Le SNPNC-FO et l’UNSA PNC avaient été à l’origine de la grève d’une semaine des PNC à l’été 2016. Le mouvement avait alors impacté 180 000 passagers.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique