Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Aigle Azur veut concurrencer Air France en Afrique

La compagnie aérienne a présenté ce matin un plan de retour à l’équilibre pour 2016. Le développement du long-courrier est jugé indispensable pour assurer son avenir.

Aigle Azur a enregistré 20 millions d’euros de perte nette ces 2 dernières années. L’exercice clos au 31 mars 2014 montre une légère amélioration du résultat courant (-7,6 millions) pour un chiffre d’affaires en baisse de 2,9% (327 millions d’euros).

Mais la compagnie aérienne, positionnée sur un réseau moyen-courrier de plus en plus concurentiel, doit réduire ses coûts et se développer sur le long-courrier si elle veut rester dans la course. Cédric Pastour, le PDG d’Aigle Azur, a présenté ce matin un plan de retour à l’équilibre financier pour l’exercice 2015-2016 qui va dans ce sens.

Arrêt de la desserte de Moscou

La premier point concerne l’arrêt ,dès cette semaine, de la desserte de Moscou, devenue une source importante de pertes en raison de la faiblesse du rouble et de la crise en Ukraine.

La seconde source d’économies sera réalisée grâce une augmentation du nombre d’heures d’exploitation des appareils d’environ 10%. Un nouveau plan de vol sera mis en place pour la prochaine saison d'été, avec des départs plus matinaux et des arrivés plus tardives. Il devrait permettre à la compagnie de renforcer ses dessertes vers l’Algérie et d’ouvrir une 3ème fréquence vers Bamako à partir d’avril 2015.

La réussite du plan suspendu à l'accord avec les pilotes

Enfin Cédric Pastour, après deux échecs et une menace de grève, espère arriver à un accord avec les syndicats du personnel navigant pour augmenter la productivité "de l’ordre de 3%" dans les mois qui viennent. "Mais il y a une résistance au changement qui est typiquement française" souligne-t-il.

La signature de ces accords devrait permettre à Aigle Azur de se développer sur le long-courrier avec de nouveaux appareils. "Le redéploiement de l’entreprise passera impérativement par le développement du long-courrier en gros porteur", a rappelé Cédric Pastour. Plusieurs nouvelles destinations en Afrique devraient être annoncées mi-2015 en "concurrence directe avec Air France".

De fait, ce sont les seuls axes envisageables pour l’instant. "Pékin n’est plus d’actualité, car la situation avec la Russie sur le survol de son territoire est totalement bloquée. On ne peut plus être dépendant d'une hypothétique autorisation", explique Cédric Pastour.

Le développement d’une ligne vers Hong Kong, qui permettrait à Aigle Azur de profiter de synergies avec son partenaire chinois HNA, est également compliqué par la position des Russes.

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique