Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Agent de voyages à domicile : TUI France recrute

TUI France veut recruter 100 ambassadeurs indépendants. Les agents de voyages disposant de 5 à 6 ans d'expérience et l'envie de travailler en autonomie sont les profils recherchés.

A l’horizon 2020, TUI France veut déployer un réseau de "home workers", à la manière de ce qui existe déjà en Allemagne depuis une dizaine d’années, et aux Pays Bas depuis 2011.  

Pierre-Olivier Grolleau, directeur de la distribution du groupe (qui rassemble les marques Nouvelles Frontières, Marmara, Passion des îles et Aventuria) vise ainsi une centaine de collaborateurs indépendants d’ici à 5 ans. Et le recrutement bat son plein.

Les premiers ambassadeurs sont des ambassadrices

"Les retours de candidature à la suite des offres d’emploi publiées sont excellents. C'est une formule qui séduit. Nous avons reçu plusieurs dizaines de réponses, mais très localisées sur le grand quart sud-ouest et Paris-Ile de France. Or, nous souhaitons un maillage national", explique Pierre-Olivier Grolleau.  

Trois ambassadrices ont d’ores et déjà été choisies, qui exerceront à Toulouse et dans la région parisienne. TUI France espérait les voir débuter leur activité dès ce printemps, ce sera plutôt d’ici le mois de juillet car les démarches administratives sont longues.

Un statut cadré

"Nous avons voulu faire les choses dans les règles pour lancer ce nouveau statut d’apporteur d’affaires encore peu usité. Nous demandons donc à nos futurs ambassadeurs travailleurs indépendants de créer leur société sous la forme qui leur convient, URL, auto-entreprise… et de s’immatriculer au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). Ils doivent aussi obtenir leur immatriculation auprès d’Atout France et faire donc les démarches pour leur caution et responsabilité civile. Cela prend du temps, entre trois et six mois ".

Sur le profil demandé, TUI est également exigeant. Les futurs ambassadeurs doivent tous avoir une expérience de 5 ans minimum dans le secteur du voyage, être de préférence d’anciens agents de voyages et disposer d'un bon réseau personnel.

100 000 euros de CA annuel

"Nous avons en effet une exigence de chiffre d’affaires, de l’ordre au moins 100 000 euros annuel qui devront au minimum être réalisés à 60% avec les produits TUI France, le reste avec les TO tiers partenaires. Aux Pays-Bas, notre réseau de 100 collaborateurs génère chaque année 20M€ de chiffre d'affaires. Autant dire que nous cherchons des ambassadeurs à plein temps et très motivés".

Les futurs home workers bénéficieront d’un contrat "proche de celui des mandataires". Ils pourront traiter leurs dossier de bout en bout, y compris donc les réservations, avec leurs propres identifiants. Et ils seront rémunérés à la commission, avec un taux compris entre 6 et 8%, révèle Pierre-Olivier Grolleau.

"Ils ne seront pas concurrents de nos mandataires", précise par ailleurs le directeur de la distribution de TUI France. "Nous avons évoqué ce point lors de notre dernier séminaire en Corse et même proposé des partenariats tripartites qui permettront à des mandataires souhaitant développer leur activité, sans avoir le temps de faire du démarchage commercial ou la volonté d'ouvrir un deuxième point de vente, de collaborer avec un ambassadeur. Les ventes se feront au titre de l'agence mais avec un partage de commission".

TUI France qui a créé une adresse dédiée pour les candidatures (ambassadeurs@tuifrance.com) espère qu'une dizaine d'ambassadeurs seront opérationnels dès le mois de septembre.%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique