Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Aérien : une grève dans les aéroports de Paris du 1er au 5 juillet

Alors que les aéroports parisiens remontent en puissance pour la saison estivale, une grève risque de perturber les départs prévus lors du premier week-end de grands départs.

Les organisations syndicales d’ADP appellent les salariés à faire grève du 1er au 5 juillet 2021. La CGT, la CFE-CGE, l’Unsa, la CFDT et FO exigent dans un communiqué commun « le retrait du PSE et l’arrêt des modifications des contrats de travail qui vont supprimer définitivement plus d’un mois de salaire à tous les salariés ». Les employés seront également obligés « d’accepter des mobilités géographiques génératrices de temps de trajets supplémentaires et donc contraires aux objectifs RSE que prône la direction d’ADP ».

Pour réaliser des économies à cause de la crise, le plan de la direction d’ADP prévoit de supprimer certaines primes entraînant des baisses de salaire allant de 4 à 8%. Et si les salariés refusent, ils risquent un licenciement par le biais d’un PSE. Le 21 mai dernier, le Comité social et économique (CSE) d’ADP s’est prononcé contre le projet.

Une grève au plus mauvais moment

« Comment l’Etat, actionnaire majoritaire, qui a validé au conseil d’administration l’achat pour 1,2 milliard d’euros en 2020 des aéroports indiens (GMR) par ADP, peut-il laisser son PDG engager un plan social destructeur et sans aucune justification économique, alors que 1150 salariés partent déjà dans le cadre d’une Rupture Conventionnelle Collective » enragent les organisations syndicales.

Cette mobilisation est programmée lors du premier week-end de grands départs de l’été, une période charnière pour ADP déjà en grande difficulté. « Afin de faire entendre la colère des milliers de salariés d’ADP face à cette injustice sociale et ce mépris, les syndicats CFE-CGC, CGT, UNSA SAPAP, CFDT et FO appellent tous les salariés à se mettre en grève du 1er au 5 juillet 2021 pour se faire entendre. Des manifestations auront lieu sur les plateformes de CDG et d’Orly ».

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique