Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Aer Lingus : Londres met la pression sur Ryanair

La Commission de la Concurrence britannique exige que la compagnie low cost ramène sa participation dans sa compatriote Aer Lingus de 29,8% à 5%.

La compagnie aérienne Ryanair, qui voulait racheter sa compatriote Aer Lingus, va-t-elle finalement être obligée de se désengager ? Mercredi 28 août, la Commission de la concurrence britannique a exigé que la compagnie low cost ramène sa participation dans Aer Lingus de 29,8% à 5%. Mais Ryanair a déjà annoncé qu’elle ferait appel, dénonçant une décision "injuste" et "illégale".

Un danger pour la concurrence

Aer Lingus a en revanche salué la décision de la Commission. "Il était inacceptable que notre principal concurrent puisse rester notre actionnaire à hauteur de 29,82% et interférer avec nos affaires", a commenté son président Colm Barrington.

Comme elle l'avait déjà estimé fin mai, la Commission estime que cette participation représente un danger pour la concurrence sur les lignes aériennes entre la Grande-Bretagne et l'Irlande. Elle a également expliqué qu’Aer Lingus ne pouvait pas être rachetée par une autre compagnie aérienne ou nouer des alliances dans la situation actuelle.

Etihad Airways possède déjà 3% d'Aer Lingus

L’affaire n’est toutefois pas finie. "Toute procédure d'appel pourrait traîner pendant une longue période, potentiellement 2 ou 3 ans", estime Dónal O'Neill, analyste du courtier Goodbody.

Reste aussi à savoir qui pourrait éventuellement s'intéresser à la participation de Ryanair, qui vaut près de 270 millions d'euros. Etihad Airways, la compagnie des Émirats Arabes Unis, possède déjà 3% d'Aer Lingus depuis l'an dernier.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique