Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Acheteur en entreprise : un poste clé

Tous les quinze jours, retrouvez une double page dédiée aux évolutions des métiers du tourisme, réalisée en partenariat avec l'ESCAET. Cette semaine, notre décryptage porte sur le métier d'acheteur.

Dans le loisir, on le retrouve chez les tour-opérateurs, au sein des agences de voyages en ligne ou encore chez les DMC (Destination Management Company). Quand on ne retrouve pas le poste d'acheteur en tant que tel, c'est souvent que cette fonction est intégrée sous un autre intitulé de poste (chef de produit, responsable partenariats, responsable relations fournisseurs…). L'acheteur analyse le marché, les destinations, les évolutions des comportements d'achats et décide des nouvelles orientations (nouvelles destinations, nouveaux produits, nouvelles cibles…). Il est chargé de faire le sourcing des fournisseurs puis lance les appels d'offres, négocie et suit les contrats. La phase de négociation est importante et ne porte plus uniquement aujourd'hui que sur le prix même si cette composante reste fondamentale. Le stock et le degré d'engagement mais également les services additionnels, les conditions de vente et d'application des contrats ou encore la notion d'exclusivité sont négociés… Il doit également définir les indicateurs de performance permettant l'analyse de l'évolution du marché et des ventes qui lui permettront d'assurer le pilotage de l'activité et de renégocier si besoin le contrat en cours de saison/vente… telle est la tendance de la production et du yield : en temps réel !

Dans le voyage d'affaires, c'est au sein des entreprises clientes qu'on retrouve ce poste. Qu'elles soient des entreprises du CAC 40 ou des PME/PMI, nombreuses sont celles qui intègrent des acheteurs travel. L'acheteur doit ainsi maîtriser les spécificités des déplacements de son entreprise (catégories de voyageurs, règles de la politique voyages, habitudes, acquis…) et doit également être capable d'analyser les données des dépenses (reporting aérien, hôtelier, notes de frais, cartes logées et corporate…). Il doit ensuite identifier les tops routes et tops destinations sur lesquelles la négociation s'impose, identifier les acteurs, gérer l'envoi et le dépouillement des appels d'offres puis négocier les prix, les services, les conditions de modification et d'annulation, la sécurité, et les engagements qui lui permettront de respecter la RSE (Responsabilité sociétale de l'entreprise)…

Enfin, il a à sa charge le suivi de l'application des contrats et l'analyse des données afin de piloter l'activité et d'assurer l'optimisation du budget déplacements professionnels.%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:4%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:5%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique