Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Accor se désengage partiellement du Club Med

Accor redescend à 6% du capital du groupe de loisirs, au moment où ce dernier annonce de bons résultats semestriels. Des performances qui réjouissent Henri Giscard d’Estaing, pdg du Club Med (notre photo). Parallèlement, la Caisse de Dépôt et de Gestion d

Après la cession de Carlson Wagonlit Travel, Accor poursuit sa politique de recentrage de son activité sur ses pôles Hôtellerie et Services. Le groupe hôtelier, qui était entré dans le capital du Club Méditerranée il y a seulement deux ans, fait marche arrière en ramenant sa participation dans le groupe de loisirs de 28,9 à 6%. Une partie du capital sera reprise par des partenaires importants du voyagiste: la Caisse de Dépôt et de Gestion du Maroc (pour 10%), Air France-KLM (2%) et un opérateur immobilier (4%), qui participe à la politique de refinancement d’actifs et d’expansion du Club Med. Son nom sera dévoilé la semaine prochaine mais il pourrait s’agir de Icade, filiale de la Caisse des Dépôts et Consignation. En parallèle, Accor cèdera prochainement 6,9% du Club Méditerranée (dont 1,5% à Generali France) au mieux de ses intérêts. Le premier actionnaire du groupe est désormais le fond Richelieu Finance, avec 24,7% du capital de l’entreprise de loisirs.
Cette annonce intervient au moment où le Club Med annonce, « dans un contexte morose en Europe », de bons résultats pour le premier semestre 2006. Son chiffre d’affaires s’établit à 828 millions d’€, en progression de 7,7% par rapport à la même période en 2005, pour un bénéfice de 1M€, comparé à une perte de 25 M€ l’an passé. « Cela confirme la dynamique de croissance créée par notre stratégie de montée en gamme » affirme Henri Giscard d’Estaing, Pdg du groupe. « Pour la deuxième saison consécutive, nous enregistrons une croissance à deux chiffres en France, notre principal marché, avec 4 000 nouveaux clients sur la période. Cette situation ne s’était pas produite depuis le premier trimestre 2001. Le Club Med a accéléré cet hiver ses gains de part de marché » explique t-il.
Au total, le groupe a attiré 618 430 GM (gentils membres) dans les villages Club Med (-0,3%) et 128 631 clients pour sa filiale Jet Tours (+4,1%). Cette dernière a vu son chiffre d’affaires progresser de 6,1%, à 140 M€, mais affiche une perte de 1 M€ sur le premier semestre en raison de la baisse d’activité en Egypte (la destination est en recul de 30% pour les deux marques, avec 8 000 clients en moins) et la reprise en propre de la gestion de l’hôtel Aladin à Djerba. Pour l’ensemble de l’exercice, Laurence Berman-Clément, DG de Jet tours, table néanmoins sur un résultat net au moins équivalent à celui de l’année 2005 (5 M€). Les réservations sont en effet plutôt bonnes pour l’été à venir, affichant pour Jet tours une progression de 4,7% en chiffre d’affaires cumulé au 3 juin.
La hausse s’élève à 5,1% pour le Club Med. La nouvelle politique du Bar et Snacking Inclus (BSI) et du Confort à la carte (avec 3 catégories de chambres : Club, Deluxe et Suite) semble séduire les clients. Cette reclassification de l’offre sera donc accélérée par le groupe, pour représenter 40% des chambres en 2008 (contre 25% cet été). Tandis que le BSI est généralisé cet été et sera étendu aux villages soleil Hiver en 2007. « Notre ambition est de devenir le spécialiste mondial des vacances haut de gamme, conviviales et multi-culturelles » conclut le Pdg.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique