Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

A La Réunion, les émeutes épargnent les sites touristiques

Après deux nuits d’affrontements entre groupes de jeunes et policiers dans plusieurs villes de l’île, la situation était à nouveau tendue hier soir dans le quartier du Chaudron, à St-Denis. Les autorités touristiques se veulent toutefois rassurantes.

Des barrages en feu ont à nouveau été installés hier soir au Chaudron, l’un des quartiers dits sensibles de Saint-Denis de la Réunion.

Après deux nuits d’émeutes, les policiers, dont les effectifs ont été renforcés hier, se préparaient donc à de nouveaux affrontements avec les jeunes. Mercredi soir, les échauffourées se sont propagées aux villes du Port et de Saint-Benoît, où plusieurs centaines de personnes se sont à leur tour attaquées à des commerces et des entreprises. Une flambée de violence que les observateurs décrivent comme une révolte contre le niveau élevé du chômage et des prix, notamment de l’essence.

Les autorités touristiques ont toutefois appelé les touristes à relativiser les images choc diffusées sur les télévisions de métropole. Dans un communiqué envoyé hier aux TO et agences, Pascal Viroleau, le directeur de l'IRT (Ile de La Réunion Tourisme), assure que les émeutes restent cantonnées à "des zones très ciblées, loin des zones touristiques".

Ces incidents interviennent alors que l’industrie touristique réunionnaise a clos 2011 sur d’excellents résultats. D’après la dernière enquête mensuelle de l’Insee sur la fréquentation hôtelière, le nombre de nuitées dans les établissements de l’île a augmenté l’an dernier de 10% par rapport à 2010.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique