Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

5 Herculanum

Le petit Pompéi

En 79, le Vésuve a englouti Pompéi, mais aussi Herculanum. La ville fondée par Héraclès a disparu, corps et biens, sous 20 mètres de lave et de boue. Ici aussi, il faudra attendre près de dix-sept siècles pour que la cité aux 4 000 habitants présumés retrouve l’air libre. Les premières fouilles ont permis de sauver statues, mosaïques, peintures de l’Antiquité. Musée à toits ouverts, Herculanum cache toujours des trésors, coulés dans ses murs et ses sols. Avec pour tous habitants des oiseaux nichés dans les toits. Malgré la violence de l’éruption, de splendides vestiges ont résisté. Dans les thermes, les mosaïques dessinent ici des formes géométriques, là un Neptune entouré de dauphins. Plus loin, une thermopolium (une taverne) exhibe sa table en marbre, avec ses jarres incrustées pour recevoir aliments et boissons. Dans une chambre trône encore un lit brûlé. Un guide me montre la plage, ou du moins son image subliminale. À l’époque, la mer venait lécher Herculanum. Aujourd’hui, c’est Ercolano, la version moderne de la ville ensevelie, qui l’enserre de toutes parts. La population ne craint pas le réveil du cracheur de feu. Saint Janvier, protecteur des Napolitains, doit bien porter chance jusque-là…

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique