Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

3 Ambositra et Antoetra

Marqueterie et animisme

Les bornes en pierre rouges et blanches, posées par les Français, défilent au bord de la route. Voici désormais le pays Betsileo, l’une des 18 ethnies malgaches, qui occupe le sud des hauts plateaux. Ambositra en est un chef-lieu, et la capitale du travail sur bois. La ville regorge en effet d’ateliers de gravure, de sculpture et de marqueterie. Des savoir-faire qui trouvent leur origine en pays Zafimaniry, à quelques kilomètres de là. Nous faisons halte à Antoetra, l’un des villages de la région, où le doyen, 87 ans, nous reçoit dans sa maison aux parois noircies par la fumée du foyer. Chez cette population forestière, la vie quotidienne reste régentée par les rites et coutumes animistes traditionnels, jusque dans la conception des habitations, où le pilier central sépare la cuisine de la chambre et où chaque coin est dévolu à une fonction, celui du Nord-Est étant l’angle sacré, dédié aux ancêtres. Une vision de l’humanité et de l’univers que les Zafimaniry transcrivent depuis des siècles sur des supports en bois. Proclamé chef-d’oeuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité par l’Unesco en 2003, cet artisanat est cependant menacé par la disparition progressive de la forêt, d’où provient le bois de palissandre nécessaire à la confection des pièces.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique