Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

1 De Calgary à Banff

Cow-boy contre Oil boy

Calgary, pourtant ville porte d’entrée des Rocheuses, tourne le dos à ses montagnes pour se concentrer sur ses dérisoires pics de verre et d’acier qui poussent dans le downtown (le centre-ville) et dans lesquels s’agitent les salariés des compagnies pétrolières. On y rallume une fois par an la tradition cow-boy avec son célèbre rodéo – le Calgary Stampede -, mais l’avenir c’est plus l’hydrocarbure que le cabrage des chevaux. Quoique. Bien que les nombreux sables bitumeux du fin fond de l’Alberta soient prometteurs, les Babel pétrolières seront sûrement tombées que les Rocheuses et leur far west seront encore là, puissantes, blanches de neige, bleues de roche et d’eau, vertes de sapins. Formidable frontière entre deux États, entre deux mondes : celui des plaines de forage et celui des cimes de courage. Au pied de ces dernières, courent des rivières, disputées par les fantômes des trappeurs, les esprits des indiens et les ours noirs bien vivants. S’y cache aussi Banff, village propret, centre d’un parc national grandiose et repaire des touristes trekeurs. Les Allemands y débarquent en nombre chaque année, les Chinois s’y essaient, les Français suivent à peine. Comme toujours. C’est dans ce Parc national de Banff que l’on retrouve l’âme du cow-boy, version Brokeback Mountains. D’ailleurs, quelques scènes du film y ont été tournées, près du lac Minnewancka, un nom qui sonne comme celui d’une squaw. Allez, assez perdu de temps, à cheval ! Enfin, à vélo ou à pied si vous préférez…

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique