Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Zones d’ombres sur Aeris

L’envol d’Aeris, qui s’affiche comme la «nouvelle compagnie low cost française», s’annonce plus difficile que ne le prétend son PDG Charles-Henri Rossignol. La compagnie aurait, selon les syndicats, perdu 3 millions d’euros en 2002. Et d’après des informations recueillies par le quotidien Libération, après un hiver difficile, elle sort flanquée d’un mandataire désigné par le tribunal de commerce de Toulouse, qui travaille à un accord entre la compagnie et ses créanciers. Il s’agirait d’une procédure de conciliation pour payer ses dettes.

La compagnie prépare une augmentation de capital, de 7,5 millions d’euros.

Charles-Henri Rossignol a démenti formellement l’existence de difficultés financières mais concède que le résultat de l’exercice est en légère perte.

Aeris a hérité de 7 600 créneaux d’Air Lib à Orly et lancera le 2 juin trois liaisons à bas prix (vers Tarbes, Toulouse et Perpignan).