Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Windjet profite des vents porteurs

La compagnie low cost italienne dessert depuis quelques jours les villes de Catane, Palerme (Sicile) et Forli (Italie) au départ de Roissy CDG3. Elle envisage à moyen terme l’ouverture de vols depuis la province française.

 

Une petite nouvelle trace sa route dans le secteur des transporteurs à bas tarifs. Lancée en juin 2003 et basée à Catane (Sicile), la compagnie italienne Windjet appartient en totalité à Finaria Group, qui détient notamment la chaîne hôtelière de luxe Platinum Hotels and Resorts. Dotée d’une flotte de huit Airbus A320, elle devrait recevoir trois avions supplémentaires cette année, et trois autres l’année prochaine.

 

Orientée à l’origine vers le charter, Windjet dessert cet été quinze destinations européennes, avec notamment en nouveauté des vols annuels depuis Roissy CDG3 vers Catane (3 fois/semaine, les lundi, vendredi et samedi), Palerme (3 fois/semaine, les lundi, vendredi et samedi) et saisonniers vers Forli, au nord de Rome (2 vols/semaine, les lundi et samedi). De quoi doper la fréquentation de la Sicile, mal desservie par les compagnies régulières.

 

Windjet vend uniquement des billets électroniques, en direct ou via les agences de voyages, qui disposent d’un accès réservé sur le site : www.volawindjet.it. « Nous proposons un taux de commission de 6% aux agences de voyages, qui ont accès à notre offre sans passer par les GDS » précise Massimo Polimeni, directeur commercial de Windjet. « Une cinquantaine d’agences françaises sont déjà en compte avec nous, et nous multiplions les contacts », poursuit-il.
La compagnie a réalisé un chiffre d’affaires de 138,5 millions d’€ en 2005 (+52,8%), pour 2 millions de passagers transportés. Elle a dégagé son premier bénéfice l’an dernier (500 000€), après seulement deux années d’exploitation. Elle table sur une hausse de 30% de son trafic et de 25% de son bénéfice en 2006, et ambitionne d’ouvrir en octobre une nouvelle base, cette fois-ci dans le nord de l’Italie. Par ailleurs, Windjet étudie la possibilité d’ouvrir des vols au départ de la province française (Nantes, Lille, Bordeaux ou Lyon) vers la Sicile.  

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique