Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyageurs du Monde traque le CO2

Le TO veut réduire ses émissions de CO2. D’où un premier bilan carbone mené l’an passé, suivi d’actions vertueuses.

Haro sur le CO2 ! Chez Voyageurs du Monde (VDM), la chasse aux émissions de gaz à effet de serre est ouverte. Très sensible aux questions liées au développement durable, le groupe a commencé par dresser un bilan carbone en collaboration avec l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Résultat : sur 2006, VDM et ses 300 salariés en France ont rejeté 215 810 tonnes d’équivalent CO2*, estime Amaia Granet, assistante développement durable. Sans surprise, 98 % des rejets proviennent de l’aérien. « Bien entendu, nous ne voulons pas dissuader nos clients de voyager en avion. Mais en cas de pré-acheminement, nos conseillers voyages recommandent de prendre plutôt le train. »

– une démarche globale

Le groupe de Jean-François Rial a posé d’autres gestes vertueux. La compensation volontaire fut un échec : malgré leurs déclarations d’intention, moins de 1 % des clients passaient à la caisse ! Le TO a donc décidé d’intégrer une taxe CO2 dans ses prix de vente (5 E pour un vol moyen-courrier, 10 E pour un long-courrier). Depuis 18 mois, les voyages des salariés sont tous compensés par le biais d’un partenariat avec CO2Solidaire et la « politique voyage » interne incite au transport en commun. Sur les années 2007 et 2008, VDM effectuera un deuxième bilan carbone, toujours avec l’Ademe. L’entreprise planche déjà sur un projet de reforestation au Brésil, et sur de nouveaux plans pour ses futures agences. « L’idéal serait d’être neutre, ajoute Amaia Granet. Mais nous ne pouvons pas y arriver en un ou deux ans. C’est un travail au long cours. »

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique