Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyages dans l’UE : Bruxelles propose de prolonger d’un an le certificat Covid numérique

Afin d’éviter de revivre la cacophonie de l’été 2020, la Commission européenne veut prolonger d’un an le certificat qui doit normalement prendre fin le 30 juin prochain.

La Commission européenne a proposé ce jeudi 3 février de prolonger d’un an, soit jusqu’au 30 juin 2023, le certificat Covid numérique de l’UE. « Le virus de la Covid-19 reste largement répandu en Europe et il est impossible, à ce stade, de déterminer l’incidence d’une augmentation possible des infections au second semestre de 2022 ou de l’apparition de nouveaux variants, explique un communiqué diffusé par la représentation en France de la Commission européenne. La prorogation du règlement permettra aux voyageurs de continuer à utiliser leur certificat Covid numérique de l’UE pour leurs déplacements dans l’Union lorsque les États membres maintiennent certaines mesures de santé publique. La Commission adopte la proposition aujourd’hui pour que le Parlement européen et le Conseil puissent conclure la procédure législative à temps, avant l’expiration du règlement actuel.

« Nous ne pouvons prédire l’évolution de la pandémie, mais nous pouvons faire en sorte que les citoyens continuent à bénéficier d’un certificat qui fonctionne et qui est accepté où qu’ils se rendent, commente Didider Reynders, commissaire à la justice qui a porté le développement du certificat Covid numérique de l’UE. Sans cette prolongation, nous risquons de voir coexister de nombreux systèmes nationaux divergents, avec toute la confusion et tous les obstacles qui en découleraient », a-t-il prévenu.

Inclure les tests antigéniques

La Commission suggère non seulement de proroger le règlement relatif au certificat Covid numérique de l’UE jusqu’en juin 2023, mais aussi d’y apporter certaines modifications. Elle propose notamment d’inclure « les tests antigéniques en laboratoire de grande qualité parmi les types de tests pour lesquels un certificat de test peut être délivré. » Objectif : faciliter l’accès aux tests lors des pics de demandes, notamment lors des grands départs, afin de limiter les contraintes pour les voyageurs.

« L’utilisation nationale des certificats Covid numériques de l’UE reste du ressort des États membres. La législation de l’UE relative au certificat Covid numérique de l’UE ne prescrit ni n’interdit l’utilisation nationale du certificat (pour accéder à des événements ou aux restaurants, par exemple) », rappelle le communiqué. « Dans le même temps, lorsqu’un État membre établit un système de certificat Covid -19 à des fins nationales, il devrait continuer à veiller à ce que le certificat Covid numérique de l’UE soit lui aussi pleinement accepté à ces fins. Par ailleurs, la Commission encourage les États membres à aligner leurs périodes de validité nationales sur la période de validité fixée au niveau de l’UE aux fins des déplacements. »

Le Parlement européen et le Conseil devront adopter la proposition rapidement pour que la prolongation puisse être adoptée avant le 30 juin 2022, date d’expiration actuelle du règlement relatif au certificat Covid numérique de l’UE.

A lire aussi :

1 commentaire
  1. Anonyme dit

    Libre circulation des biens et des personnes 🤔🤫

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique