Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Visa électronique pour la Russie : des erreurs qui peuvent coûter cher

Le ministère des Affaires étrangères rapporte plusieurs cas de refus d’entrée sur le territoire russe en raison de formulaires de visa électronique mal remplis.

Mieux vaut vérifier plusieurs fois le formulaire de demande visa électronique pour la Russie avant de le valider. Le ministère des Affaires étrangères rapporte en effet sur sa page Conseils aux voyageurs plusieurs cas de refus d’entrée sur le territoire russe, notamment à l’aéroport de Saint-Pétersbourg, suite à des erreurs de remplissage des formulaires pour obtenir le visa électronique. “Nous invitons les Français souhaitant obtenir un visa électronique à suivre les recommandations figurant dans la rubrique Entrée / Séjour de la fiche Conseils aux voyageurs de la Russie”, indique le Quai d’Orsay sur son site Internet. Les ressortissants français doivent en effet être munis d’un visa pour transiter par la Fédération de Russie ou pour y séjourner. Les demandes de visa doivent être présentées aux autorités consulaires russes du pays de résidence. Depuis peu, les ressortissants français peuvent se rendre à Saint-Pétersbourg et dans la région de Leningrad, ainsi que dans la région de Kaliningrad munis d’un visa électronique. Gratuit, le visa électronique peut être délivré pour des visites touristiques, des voyages d’affaires ou des projets humanitaires. Pour l’obtenir, il faut remplir le formulaire disponible en ligne (en russe ou en anglais). Le visa est délivré dans un délai de quatre jours calendaires, permettant d’entrer en Russie dans les 30 jours qui suivent.

Les voyageurs refoulés à la moindre erreur

Mais attention, souligne le Quai d’Orsay, il faut être particulièrement vigilant pour le remplir, en gardant notamment à l’esprit que le visa électronique n’est disponible que pour les villes et les régions précitées, et que la durée du séjour en Russie ne doit pas dépasser 8 jours. Surtout, “les indications portées sur le e-visa doivent impérativement et exactement correspondre à celles indiquées sur le passeport, souligne le ministère des Affaires étrangères. La moindre erreur ou la simple différence entraînera systématiquement le refoulement du voyageur par les gardes-frontières russes et le retour vers sa destination de départ. » « Le consulat général ou l’ambassade n’ont aucune possibilité d’assister les voyageurs qui ne seraient pas en règle au regard des autorités russes, met en garde le ministère des Affaires étrangères. Il est donc vivement conseillé de remplir avec la plus grande rigueur la demande de visa en ligne et de bien vérifier avant le départ la conformité du document reçu. »

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique