Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Venise : les paquebots (enfin) éloignés de la place Saint-Marc

 » Comment préserver la lagune tout en soutenant le très lucratif tourisme de croisière. Voilà tout l’enjeu du nouveau plan de développement de la lagune. Le verdict est tombé : Venise met en place une nouvelle route pour les grands paquebots. »

"Les grands paquebots ne passeront plus par la place Saint Marc, ils accosteront à Marghera, de l'autre côté de la lagune", a annoncé sur Twitter le ministre des Infrastructures et des Transports, Graziano Delrio.

L'Italie souhaitait depuis longtemps adopter un plan de développement de la lagune de Venise pour soutenir le lucratif tourisme de croisière, sans laisser les grands paquebots s'approcher de la place Saint Marc.

A partir de 2019, les navires de croisière quitteront peu à peu le large canal de la Giudecca, qui traverse Venise et longe la place Saint Marc, pour aller accoster au coûteux terminal prévu pour eux au bord de la cité des Doges. Ils entreront désormais dans la lagune plus au sud, par la voie actuellement empruntée par les portes-conteneurs et les pétroliers.

Plus de 500 000 touristes perdus 

Les plus gros s'arrêteront à Marghera, une zone industrielle en face de Venise où un terminal passagers sera installé. Les autres poursuivront leur route vers le terminal actuel, via un canal qui devra être rendu plus profond de quelques mètres pour les faire passer.

Après le naufrage du Costa Concordia en 2012, le gouvernement italien avait limité la circulation des grands paquebots. Les compagnies ont alors réduit l'accès des très grands paquebots, éliminant l'entrée de ceux de plus de 96 000 tonnes. Le nombre total de navires entrant dans la lagune a naturellement diminué, tout comme le nombre de visiteurs. Selon l'Association internationale des compagnies de croisière (Clia), "Venise a perdu près d'un demi-million de passagers, passés de 1,8 million en 2013 à 1,4 million en 2017".

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique