Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Une main gagnante

Vous avez sûrement vu cette publicité dans laquelle l’un de nos acteurs-chanteurs préférés vante les mérites d’un site de jeux en ligne. « Le plus important au poker ce ne sont pas les cartes, c’est ce que vous en faites », nous enseigne le docte joueur. Si vous me permettez le parallèle, c’est aussi le cas pour le tourisme en France. Personne, en effet, ne niera les nombreux atouts de la destination en termes d’offres. En revanche, il e

Vous avez sûrement vu cette publicité dans laquelle l’un de nos acteurs-chanteurs préférés vante les mérites d’un site de jeux en ligne. « Le plus important au poker ce ne sont pas les cartes, c’est ce que vous en faites », nous enseigne le docte joueur. Si vous me permettez le parallèle, c’est aussi le cas pour le tourisme en France. Personne, en effet, ne niera les nombreux atouts de la destination en termes d’offres. En revanche, il est plus difficile de savoir quand il faut les abattre et dans quel ordre pour gagner la partie. Le plan stratégique « Destination France 2020 » d’Atout France, présenté en juin dernier, à vocation à définir ce que devrait être une main gagnante pour la destination (lire notre Enquête). Consolidation et mise en volume de l’offre, comme cela existe sur les marchés anglo-saxons et allemands, distribution centralisée, captation de nouveaux marchés en provenance de pays émergents mais également de France – ces fameux seniors de plus en plus nombreux, comme ne cessent de nous le répéter nos responsables politiques et, à l’autre bout de la courbe démographique, les jeunes, pour qui presque toute activité gravite autour du Net. Pour séduire ces Web natives et les autres populations à fort potentiel, il va falloir opérer une petite révolution marketing. Une partie des deniers du Grand Emprunt devait y être consacrée, afin de permettre le financement d’un portail Internet réellement efficient. Les handicaps à l’industrialisation du tourisme national restent donc encore nombreux. Et je n’ai pas évoqué le volet financier, qui explique en partie le manque d’actions groupées en matière de communication, ou l’attristante représentation de la destination France sur les salons touristiques internationaux. Dans quelques jours l’IFTM-Top Resa ouvrira ses portes à la grande famille du tourisme, enfin recomposée après des divorces retentissants. On y dira, dans les allées et les salles de conférence, que le tourisme se porte mieux. Des propos que l’on jugera peut-être hâtifs et à l’emporte-pièce, mais une partie se gagne aussi avec un savant dosage de bluff !

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique