Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Un Rendez-Vous en France de relance

La 5e édition du salon professionnel, qui a eu lieu à Nice, devait permettre un nombre record de 19 000 rencontres, entre 650 exposants et 900 TO étrangers faisant plus que jamais confiance à la France pour développer leur activité. La demande repart à la hausse, mais les griefs persistent.

L’optimisme est de retour et on le rencontrait dans les travées de la 5e édition de Rendez-Vous en France, qui a eu lieu les 30 et 31 mars dans un Palais des expositions de Nice Acropolis en mal de rénovation. Lors de son inauguration, le secrétaire d’État chargé du Tourisme, Hervé Novelli, a donné le ton à un événement réunissant 650 réceptifs, hôteliers, offices de tourisme, parcs à thèmes, comités régionaux du tourisme… Et 900 tour-opérateurs étrangers invités. Il a ainsi carrément évoqué la magie du tourisme : « Ce secteur a la martingale pour retrouver le chemin de la croissance, car c’est une extraordinaire source de création de richesse et d’emplois ». Il en veut pour preuve « son étonnante résistance à la crise », sans dévoiler précisément les chiffres de fréquentation de l’année 2009, qu’il devrait annoncer la semaine prochaine. « Le bonne tenue de la fréquentation française, autour de – 1 à – 2 %, a compensé pour partie l’érosion de la clientèle étrangère », a complété Christian Mantei, directeur général d’Atout France. Le recul de la fréquentation étrangère devrait être en revanche de l’ordre de 6 % à 7 %, selon une source interne. Mais les institutionnels retrouvent des raisons d’espérer : « Nous allons enregistrer près de 19 000 contacts lors de cette édition de Rendez-Vous en France, du jamais vu », s’enthousiasmait le responsable d’Atout France. C’est le signe que les TO étrangers font toujours plus confiance à la France pour stabiliser leur activité en cette période de crise. La France est un des fondamentaux de leur business. »

DES SÉJOURS PLUS LONGS EN PERSPECTIVE

Les professionnels étrangers invités, représentant pas moins de 60 nationalités, ne démentent pas. « Je m’attends à voir une augmentation pour la France d’au moins 25 % cette année », assure Sophie Jiang, directrice vente et marketing de l’agence taïwanaise de Gullivers Travel Associates (GTA). « Les vols directs vont beaucoup nous aider ainsi que l’image de la France », insiste-t-elle. Le représentant indien de Travel Oyster, Abhay Jaipura semble encore plus optimiste : « En 2010, je prévois 700 clients sur la France, contre 500 l’an dernier. » Mieux, cette clientèle émergente prévoit de rester plus longtemps et veut découvrir « autre chose que Paris et la Côte d’Azur ». Du coup, le voyagiste indien vient découvrir les nouveautés dans les châteaux de la Loire, le Bordelais ou les Alpes. Pour Catherine Oden, la représentante d’Atout France en Inde, la reprise est perceptible dans le sous-continent : « La baisse de 10 % enregistrée l’an dernier devrait être plus que compensée », espère-t-elle. Ce retournement de tendance soudain pourrait aussi être vérifié sur quelques marchés « bénéficiant de moins de parachutes sociaux qu’en France, mais plus réactifs à la conjoncture », explique Gilles Chenesseau, directeur général de CGTT Voyages, spécialiste de la Russie et de l’Europe orientale. « La baisse de l’euro profite au rouble, ce qui pourrait rapidement bénéficier à la destination France », pronostique-t-il. Atout France fait le même calcul avec la clientèle américaine, « qui a déserté la France » regrette Hervé Novelli.Il faut toutefois que ceux qui ont boudé la France l’an dernier y reviennent, au détriment d’un autre pays de la zone euro. Or pour beaucoup de TO européens présents au salon, rien n’est moins sûr. « L’attractivité de la France est très forte, mais elle n’est pas compétitive en termes de qualité de service et de rapport qualité/prix par rapport à ses voisins, comme l’Allemagne ou l’Autriche », assurent Boudewijn Kloes, directeur des ventes du TO hollandais Pharosreizein.nl et Sheilla Roussanaly responsable du département groupe de l’autocariste luxembourgeois Sales-Lentz. « Une patronne d’un restaurant près des Saintes-Maries-de-la-Mer, m’a même fait remarqué que, présente depuis vingt ans, elle ne voyait pas l’intérêt de faire des efforts particuliers pour un groupe de passage », se remémore cette dernière, interloquée. « En termes de service, l’Autriche est un redoutable concurrent et l’Italie ou l’Espagne sont plus souples sur les engagements et les tarifs que la France », admet-on jusqu’au sein d’Atout France. Problèmes d’accueil, de qualité de service : en dépit de toutes les politiques menées depuis des années, les griefs persistent. Y compris au niveau des dessertes aériennes. « Les Italiens ont depuis longtemps laissé venir des charters pour attirer les touristes russes, y compris pour des Shopping Tours, très en vogue dans ce pays. Mais en France c’est quasi-impossible, le marché étant verrouillé par Air France et Aeroflot », tonne Gilles Chenesseau, de CGTT Voyages. Loin de se décourager devant la demande toujours aussi forte pour la France, les TO étrangers sont à la recherche de solutions alternatives, plus adaptées à leur marché. « Les Hollandais n’aiment pas trop les hôtels français, mais adorent les campings hexagonaux, qui ont su s’adapter à ma clientèle, explique le responsable du TO néerlandais. Ils sont accueillants, de bonne qualité, savent se renouveler sans pratiquer des prix prohibitifs ». Seul inconvénient, « il n’y a aucun professionnel de l’hôtellerie de plein air à Rendez-Vous en France », regrette-t-il. De même, le salon n’a pas encore ouvert ses portes aux destinations ultra-marines, mais Atout France y réfléchit : « Nous devrions élargir la représentativité des régions exposantes comme l’Outre-Mer », reconnaît Christian Mantei. La première destination mondiale a encore du travail, mais à Rendez-Vous en France, elle a voulu montrer qu’elle avait l’envie de le faire.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique