Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Un marché à maturité ?

L’IFTM-Top Resa vient de fermer ses portes, en concluant sur un succès plus aisé à quantifier qu’à qualifier. Si les visiteurs n’ont pas manqué à l’appel de ce rendez-vous des acteurs du tourisme et sont venus en nombre, à la grande satisfaction de l’organisateur, on peut se demander ce qui motive exposants et visiteurs en cette période de crise.

À budget de communication comprimé, les premiers optimisent leur présence du mieux possible. À ce titre, l’initiative de créer cette année un «Village desTO » est à saluer, certains absents d’hier ayant réinvesti les stands cette année. Zones dédiées à la France, « Village de l’oenotourisme » : L’IFTM-Top Resa cherche manifestement ses nouvelles marques dans la diversification de son offre.

Mais le marché est-il assez mature et l’époque s’y prête-t-elle? Sans compter que le MAP Pro pointe le bout de son nez, devant mobiliser de nouveau les acteurs dans quelques jours. Aussi, la question de la consolidation de l’offre salon se repose cette année de façon plus prégnante. À quand un salon unique représentatif et ouvert sur l’international ?

Sur le même sujet

Les tractations entre les deux groupes organisateurs ont jusqu’à lors achoppé, question de prix évidemment, mais Reed Expositions affiche toujours clairement ses ambitions de cannibaliser son concurrent. L’expansion du pôle tourisme de Reed relève d’une stratégie de marque logique, mais la posture est délicate à tenir lorsque le marché ne donne pas de signaux positifs.

Et c’est bien le cas à l’heure actuelle. Le nouveau report du Forum du tourisme que Reed devait organiser fin octobre – « l’industrie n’étant pas encore suffisamment confiante pour consacrer deux journées à cet événement », selonVincent Lhoste – n’en est qu’une nouvelle démonstration.

Laurence ROUSSEAU
Directrice de la rédaction

Réagir à cet article