Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Tunisie : les émeutes gagnent Hammamet

Alors que les TO avaient déjà commencé à ajuster leurs programmes et à enregistrer quelques annulations, la tension est montée d’un cran hier soir avec, pour la première fois, des affrontements dans la zone touristique d’Hammamet. Mais la présidence tunisienne joue l’apaisement pour une sortie de crise.

Hammamet était hier en fin d’après-midi "livrée aux pilleurs" selon des journalistes de l’AFP sur place. Les pillages ont commencé en marge d’une marche pacifique qui se déroulait dans la station balnéaire située à 60 kilomètres au sud de Tunis, après les funérailles d’un réceptionniste de l’un des hôtels, tué mercredi par les tirs de la police. Dans les rues, de nombreux barrages ont été érigés, des magasins pillés, un poste de police détruit ainsi qu’une permanence du parti au pouvoir. Alors que les professionnels du tourisme tenaient encore hier après-midi des propos rassurants remarquant que les zones touristiques étaient épargnées par les émeutes, la situation sur place a donc évolué même si hôtels et touristes ne sont pas directement visés. Fram, qui a l’instar de Marmara, a constitué en début de semaine une cellule de crise, disait avant les évènements d’hier soir avoir enregistré quelque 200 annulations depuis mardi. Le ministère français des Affaires étrangères, sur son site Internet, continue de recommander seulement "d’adopter la plus grande réserve et d’éviter de se mêler à toute forme de rassemblement". En revanche, les Etats-Unis, la Suisse, le Portugal et les Pays-Bas déconseillent depuis hier les voyages non urgents de leurs ressortissants en Tunisie. Tous les TO du Ceto ont depuis le début de la semaine et par mesure de précaution adapté leurs programmes de circuit même s’ils ne passaient pas par Tunis.  Hier soir, dans une allocution télévisée, le président tunisien Zine el Abidine ben Ali jouait l’apaisement en ordonnant aux forces de l’ordre de ne plus faire usage d’armes à feu contre les manifestants. Il a également annoncé qu’il ne briguerait pas un nouveau mandat en 2014.

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique