Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

TUI s’attend à des bénéfices accrus en 2016

Le numéro un mondial du tourisme a revu à la hausse ses prévisions de résultats pour l'exercice en cours de clôture, tablant sur une croissance de 12 à 13% de son bénéfice opérationnel.

C'est le 8 décembre prochain que le groupe TUI , maison mère de TUI France, présentera ses résultats annuels pour l'exercice 2015-2016, en clôture le 30 septembre, et fera le point sur sa stratégie.

Une tendance favorable

Le géant allemand du tourisme, numéro un mondial, a toutefois déjà livré quelques perspectives indiquant notamment revoir à la hausse sa prévision de bénéfice opérationnel ajusté Ebita.

Jusqu'à présent, il tablait sur une croissance "d'au moins 10%", alors même que son chiffre d'affaires du troisième trimestre avait été
pénalisé par les attaques terroristes dans différents pays. Il vise désormais plutôt 12 à 13%.

"Nous poursuivons notre stratégie pour devenir un groupe de tourisme verticalement intégré", a souligné Friedrich Joussen, le patron de TUI, cité dans un communiqué.

Pas de focus France

Le groupe précise que sa saison d'été a été presque complète, avec une hausse des réservations de 1% par rapport à l'été précédent et
notamment "à nouveau de bons résultats en Grande-Bretagne, chez Riu, sa chaîne d'hôtels intégrée et dans les croisières".

Concernant la saison hiver, et pour le moment, "les réservations répondent à nos attentes et leur hausse sera tirée par les voyages
lointains", comme le Mexique, la République dominicaine, la Thaïlande, Cuba ou le Sri Lanka, commente le groupe.

Il ne donne aucune indication détaillée sur le marché français, intégré dans la zone Europe de l'Ouest. Sur l'été, le chiffre d'affaires des filiales belge, nééerlandaise et française ressort à l'étale, avec 2% de clients supplémentaires, mais une recette unitaire moyenne en baisse de 2%. 97% des capacités ont été vendues.

Pascal de Izaguirre, président de TUI France, a précisé de son côté le 27 septembre que les résulats de l'entreprise "seraient améliorés", sans mentionner cependant si le retour à l'équilibre escompté serait atteint.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique