Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

TUI embauche son premier robot-employé

La division scandinave du tour-opérateur allemand accueille Pepper, un robot humanoïde qui devra notamment… inspirer ses collègues.

C’est une première pour une entreprise du tour-operating, y compris à l’étranger : TUI Nordic, qui gère les marchés Finlande, Suède, Norvège et Danemark, a accueilli Pepper 2E, un salarié d’un nouveau genre puisqu’il s’agit ni plus ni moins d’un robot.

Il travaille en tant que robot-assistant dans la nouvelle équipe « Analyse de données et apprentissage automatique » de TUI. Il a pris ses fonctions le 14 août, et sera d’abord basé dans les locaux de Stockholm. Comme tous les employés de TUI, Pepper 2E a une fiche de poste détaillée et des objectifs individuels sur lesquels il sera évalué…

Automatisation, IA et robotique : le futur de TUI ?

Sa principale responsabilité est d’inspirer l’innovation, la curiosité et l’avant-gardisme technologique dans l’esprit des salariés du voyagiste. Le robot-assistant sera aussi présent pour répondre aux questions et aux problèmes quotidiens des visiteurs, de ses collègues et des clients. Et demain, TUI compte-t-il déployer ses petits cousins dans lesTUI Store ? Le communiqué ne le dit pas…

« L’automatisation, l’intelligence artificielle et la robotique sont des éléments importants du futur de TUI. Certains des meilleurs spécialistes du domaine travaillent déjà avec nous et j’ai hâte de voir ce qu’apportera Pepper 2E à notre équipe. Mais j’espère surtout qu’il éveillera la curiosité et l’enthousiasme de tous nos collaborateurs au sein de TUI Nordic », a déclaré Alexander Huber, directeur général de TUI Nordic.

Fabriqué par SoftBank Robotics, Pepper 2E comprend et parle plusieurs langues et peut reconnaître les émotions humaines. Doté d’un écran tactile pour mieux interagir avec les humains, il passera les premiers mois de sa mission à découvrir les locaux de l’entreprise et ses nouveaux collègues.

A lire aussi :