Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Tourisme international : des dépenses en hausse de 4%

Selon les chiffres publiés par l'OMT, les dépenses du tourisme international sont en hausse de 4% en 2016. La Chine continue d’être le leader mondial du tourisme international, suivie par les États-Unis, l'Allemagne, le Royaume-Uni et la France.

"Les gens continuent d'avoir un fort appétit pour les voyages et cela profite à de nombreux pays, à travers la croissance économique, la création d'emplois et des opportunités de développement", a déclaré Taleb Rifai, secrétaire général de l'OMT, lors de la publication du baromètre des dépenses des pays émetteurs dans le monde en 2016.

La Chine caracole en tête

Premier marché émetteur mondial depuis 2012, la Chine a vu les dépenses touristiques internationales de ses ressortissants augmenter de 11 milliards de dollars, pour s'établir à 261 milliards de dollars, soit une augmentation de 12% (en yuans).

Avec 135 million de voyageurs, le nombre de Chinois voyageant en dehors de leur pays a augmenté de 6% en 2016. Cette tendance a bénéficié à de nombreuses destinations en Asie et dans le Pacifique, notamment le Japon, la République de Corée et la Thaïlande, mais aussi des destinations long-courriers telles que les États-Unis et plusieurs en Europe.

Mis à part la Chine, trois autres marchés asiatiques sont présents parmi les dix premiers. La République de Corée (27 milliards de dollars) et l'Australie (27 milliards de dollars) ont dépensé 8% de plus en 2016 et Hong Kong (Chine) est entré dans le top 10 après une croissance de 5% des dépenses (24 milliards de dollars).

Les pays européens bien placés

Grâce à un dollar solide et économique l'an passé, les dépenses touristiques en provenance des États-Unis, le deuxième marché source mondial, ont augmenté de 8% en 2016, pour s'établir à 122 milliards de dollars, en hausse de 9 milliards de dollars en 2015.

En Europe, l'Allemagne, le Royaume-Uni, la France et l'Italie sont les quatre premiers marchés européens parmi les dix premiers.

L'Allemagne (3e) a enregistré une croissance de 5% des dépenses touristiques internationales l'année dernière, atteignant 81 milliards de dollars américains.

Le Royaume-Uni (4e) est resté un marché solide, malgré la dépréciation importante de la livre sterling en 2016. Les voyages de ses ressortissants à l'étranger ont augmenté de 5 millions (70 millions, + 7%) en 2016, avec des dépenses proches de 64 milliards de dollars.

Enfin, la France (5e) a enregistré une croissance de 7% des dépenses touristiques en 2016 pour atteindre 41 milliards de dollars américains.

Coup dur pour les pays producteurs

En revanche, le tourisme de certains exportateurs de matières premières continue d'être en baisse en raison de l'économie et des devises plus faibles. Les dépenses touristiques internationales de la Fédération de Russie ont diminué de plus en 2016 pour atteindre 24 milliards de dollars. Celles du Brésil ont également diminué dans le même temps.