Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Tourisme français : la culture a dopé la saison d’été…

La tendance à l’événementialisation des destinations ne se dément pas et a encore produit de beaux succès dans l’Hexagone.

Plus que jamais, la destination France a joué la carte culture cet été. À Metz, la fréquentation du Centre Pompidou a ainsi dépassé toutes les attentes. Trois mois après son ouverture, 300 000 visiteurs ont pris leur ticket, un chiffre d’ores et déjà supérieur à l’objectif annuel. Conséquence directe, une hausse de 40 % du chiffre d’affaires des commerçants, et une augmentation « spectaculaire du nombre de touristes » [deux tiers de plus en août par rapport à 2009], venus du Grand Est, d’Europe, mais aussi d’Amérique du Nord ou d’Asie », détaille l’Office de tourisme de la ville. « Avec ce musée, une destination a été créée. La culture est le moteur de la fréquentation d’une ville qui n’était pas perçue comme touristique », résume Evelyne Lehalle, directrice de Le nouveau tourisme culturel, un cabinet spécialisé dans le conseil aux collectivités souhaitant augmenter leur fréquentation grâce au tourisme culturel. Même engouement en Normandie, avec le festival « Normandie impressionniste », qui a permis à la destination d’afficher la plus belle progression de RevPar en France, de + 12,1 % en 2* et + 15,3 % en 3*, selon l’étude de juillet du cabinet Deloitte, pour qui l’événement « a porté ses fruits ». « Il faut théâtraliser les sites touristiques, l’événement crée l’urgence de la visite », souligne Jean-Louis Laville, le directeur du Comité régional du tourisme de Normandie, qui constate aussi ce besoin croissant « qu’ont les gens de découvrir de belles choses et de prendre part à l’événement ». Une stratégie qui fait d’autant plus recette qu’elle s’accommode parfaitement des nouveaux comportements touristiques, tels que le développement des courts séjours ou le choix des voyages sur Internet, comme le souligne Evelyne Lehalle. Reste que pour beaucoup de destinations de nombreux efforts restent à faire pour valoriser leurs manifestations, notamment via l’usage des technologies de l’information et de la communication, insuffisamment exploitées pour faire revenir les visiteurs après l’événement, regrette Evelyne Lehalle.