Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Thomas Cook France : le groupe Salaün candidat à la reprise de 37 agences

Avec cette reprise éventuelle, le groupe Salaün, qui dispose de 138 agences de voyages, pourrait donner un coup d’accélérateur à une stratégie de croissance déjà initiée depuis plusieurs années.

Les candidats à la reprise des actifs de la filiale française du voyagiste britannique Thomas Cook France avaient jusqu’à hier pour déposer leur offre. Le groupe Salaün, qui possède déjà 138 agences de voyages en propriété, s’est porté candidat à la reprise de 37 agences, comme le confirme un communiqué de presse.

Comme nous vous le dévoilions pendant l’IFTM-Top Resa, l’offre de « reprise éventuelle […] s’inscrit dans le cadre d’un projet d’offre commune avec le groupe Marietton Développement et le groupe Sainte Claire, et ce, sur la base d’une centaine d’agences ». « Notre projet de reprise d’une partie des agences de voyages Thomas Cook est déterminé par une véritable stratégie de développement et de déploiement de notre réseau que nous avons initiée depuis de nombreuses années et qui traduit, pour le groupe Salaün, une volonté de valoriser de manière plus conséquente son modèle de commercialisation, précise Stéphane Le Pennec, directeur général de Salaün Holidays et du réseau de distribution SNA.

Disposant actuellement de 125 agences de voyages en France et de 13 agences de voyages en Belgique, le groupe Salaün est « organisé et structuré pour pouvoir intégrer de manière opérationnelle de nouvelles agences au sein de SNA et accueillir dans de bonnes conditions les collaborateurs de ces points de vente », situés sur la Côte d’Azur, dans le Grand Ouest et le Nord de la France. « Si par cette reprise, nous escomptons densifier encore notre force de distribution avec de nouvelles agences positionnées stratégiquement, nous veillerons bien entendu, en cas de confirmation, à conserver l’activité propre des structures, notamment pour la vente d’autres tour-opérateurs spécialisés sur les séjours », rassure Stéphane Le Pennec.

Attendue, cette information confirme donc la volonté de croissance, par l’acquisition de points de ventes, du groupe Salaün. Dans le numéro 3186 de L’Echo touristique, publié en mai 2019, Michel Salaün ambitionnait de disposer de 200 points de vente, dans toute la France, d’ici à 2022. La faillite de Thomas Cook France, et le rachat éventuel de ces 37 agences, pourrait donc accélérer la croissance du voyagiste breton.

A lire aussi :

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique