Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Thomas Cook au bord du divorce

Le groupe de distribution allemand KarstadtQuelle, co actionnaire, envisage de reprendre les 50% du capital du voyagiste détenus depuis 8 ans par la compagnie aérienne Lufthansa.


Selon les propos du journal allemand Handelsblatt parus le week-end dernier et repris hier par l’AFP et La Tribune, KarstadtQuelle et Lufthansa auraient décidé de mettre fin après 8 années de statu quo à leur présence à 50/50 dans le capital du groupe Thomas Cook. L’opération qui devrait être finalisée dans les prochaines semaines, pour une réalisation au second semestre 2006, verrait ainsi le groupe de grands magasins allemands reprendre la totalité des actions détenues par Lufthansa, qui hériterait en échange de Condor, la compagnie aérienne charter de Thomas Cook, mais aussi d’une soulte estimée entre 600 et 800 millions d’euros.

La question des futurs accords d’affrétements entre Thomas Cook et Condor, qui transporte une partie importante des clients du voyagiste allemand, figure notamment parmi les détails encore à régler entre KarstadtQuelle et Lufthansa.

La modification de l’actionnariat au sein de Thomas Cook revient régulièrement sur le devant de la scène, notamment depuis le retour au bénéfice du groupe en 2005, après 4 années de pertes et de restructurations des différentes filiales allemandes et européennes. Avec 13,2 millions de clients au cours de l’exercice 2004/05 (+1,1% par rapport à 2003/04), Thomas Cook AG a ainsi réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 7,7 milliards d’euros, pour un résultat net de 105,4 millions d’euros (contre -176,4 M€ en 2003/04). Thomas Cook a déclaré depuis son siège de Francfort ne pas commenter ces nouvelles spéculations. Les conséquences de cette reprise du groupe par KarstadtQuelle demeureraient marginales pour sa filiale française.