Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Thaïlande : des bracelets d’identification pour les touristes

La Thaïlande veut équiper les touristes de bracelets d'identification pour faire face aux craintes concernant la sécurité des visiteurs étrangers suite au meurtre de deux jeunes Britanniques.

Selon ce programme, les bracelets seront distribués par les hôtels, qui sont déjà prêts à participer, a expliqué à l'AFP le directeur général du Département du tourisme en Thaïlande.

Une mesure volontaire

"Si quoi que ce soit arrive à des touristes, nous pourrions connaître leur nom, leur nationalité et leur hôtel", a-t-il souligné, notant que le bracelet ne contiendrait pas plus d'informations personnelles que les fiches d'arrivée remises à l'immigration.

Le chef de la police chargée des touristes a précisé qu'il s'agissait d'une "mesure volontaire".

"S'ils sont saouls et qu'ils s'endorment sur la plage, nous pourrons les ramener à leur hôtel", a-t-il ajouté, notant que le programme devrait commencer "bientôt" dans plusieurs îles, notamment Koh Tao, où les deux touristes britanniques ont été retrouvés morts, nus sur une plage, mi-septembre.

Ce double meurtre a suscité beaucoup d'émoi en Grande-Bretagne notamment, avec un impact négatif sur le secteur clé du tourisme déjà durement frappé par des mois de manifestations meurtrières conclues par le coup d'Etat de mai.

Les ventes de forfaits en forte baisse

La Thaïlande a accueilli un record de 26,5 millions de visiteurs l'an dernier. Mais, cet été entre mai et août, les TO membres du Seto (Syndicat des entreprises du Tour-Operating) font état d'une baisse des ventes de forfaits de l'ordre de 24%. Au cours de l'exercice commercial 2013-2014, la Thaïlande avait déjà dévissé de 23%.

L'enquête sur les meurtres de David Miller, 24 ans, et Hannah Witheridge, 23 ans, semble dans l'impasse après de multiples rumeurs sur des suspects potentiels, finalement écartés par des analyses ADN.

L'affaire a également été marquée par le tollé provoqué par des déclarations du chef de la junte, Prayut Chan-O-Cha, obligé de s'excuser après s'être interrogé sur la "sécurité" des jolies touristes en bikini.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique