Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Thai Airways supprime deux vols hebdo et plante les TO

La compagnie aérienne a décidé, sans crier gare, de ne plus voler entre la France et la Thaïlande les mardi et dimanche, dès le 7 décembre et jusqu’au 31 mars. Les tour-opérateurs, abasourdis, tentent de reprotéger leurs passagers pour les fêtes de fin d’

Stupeur chez Asia. Alors que les opérations aériennes reprenaient lentement au départ des aéroports de Bangkok, après une semaine d’interruption des vols, le tour opérateur a appris, officieusement, jeudi dernier, la décision de la compagnie Thaï Airways de supprimer deux vols par semaine entre Bangkok et Paris à partir du 7 décembre. Dès le lendemain matin, le voyagiste recevait plusieurs centaines d’avis d’annulation de billets de la part de la compagnie.

Tous les vols des mardi et dimanche ont été supprimés jusqu’au 31 mars, y compris durant les fêtes de fin d’année, où ils sont pourtant pleins à craquer. Résultat : Asia doit trouver en catastrophe des places pour 400 de ses clients, y compris certains se trouvant déjà sur place. « Après la crise des derniers jours, on ne pouvait pas attendre pire nouvelle », confie Jean-Paul Chantraine, PDG d’Asia.

La décision, prise par la direction générale de la compagnie à Bangkok, reste pour l’instant inexpliquée. La hausse subite et très forte des surcharges carburant durant l’été, qui a provoqué une baisse des réservations à l’automne, pourrait être une raison. La crise des derniers jours aurait précipité les choses. D’autres destinations, y compris en Europe, seraient également concernées par cette réduction de voilure.

Le directeur général France et Benelux de la compagnie, Subhakrid Boonya Ananta, qui avait déjà du faire face à la colère des TO français vis-à-vis de la gestion par Thaï de la crise, tente de faire bonne figure. « Je ne sais pas pourquoi cette décision a été prise, avoue-t-il. Je pense que c’est pour faciliter la remise à plat complète des opérations, après le blocus de la semaine dernière. Je ne serais pas étonné que les vols soient à nouveau programmés dès que ce grand nettoyage aura été effectué. En Europe, Paris est notre troisième carte maîtresse après Francfort et Londres. » Rien ne dit qu’à Bangkok on l’entende de cette oreille.

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique