Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Terre Entière : Intermèdes et Prêt à Partir sont candidats à la reprise

Intermèdes, le spécialiste des voyages culturels, et Prêt à Partir, le réseau dirigé par François Piot, ont l'un et l'autre déposé au Tribunal de commerce de Paris une offre pour la reprise de Terre Entière, en redressement judiciaire depuis le 12 mars.

Le Tribunal de commerce de Paris avait fixé au 10 avril la date limite de dépôt des offres de reprise de Terre Entière, déclaré en cessation de paiements le 2 février dernier, puis placé en redressement judiciaire le 12 mars.

Deux offres de qualité

Deux candidats ont officiellement déposé un dossier, Intermèdes et Prêt à Partir. A charge maintenant pour le juge, après rapport motivé de l'adminitrateur, de choisir l'offre la plus appropriée. Le jugement devrait intervenir au cours d'une prochaine audience, le 7 mai.

"Ce sont deux candidatures de qualité", juge Hubert Debbasch, PDG de Terre Entière qui mentionnait dès la semaine dernière, dans une newsletter adressée aux fidèles clients du spécialiste des pèlerinages et voyages culturels, que "le tribunal, avec notre appui, choisira une structure sérieuse, fiable et capable de relever les nouveaux défis avec des forces neuves. (…) Je peux d’ores et déjà vous inciter à la confiance (…)".

"Socialement, ce sera néanmoins un désastre", confiait ce matin à l'Echo touristique Hubert Debbasch qui précise que les offres d'Intermèdes et de Prêt à Partir prévoient, pour la première, la reprise de 5 salariés et, pour la seconde, la reprise de 4, sur un effectif global de 15. "C'est normal, ces entreprises ont déjà leurs propres personnel et savoir-faire, à même d'absorber une partie de notre activité. Si j'avais eu moi-même le courage et la volonté de faire un plan social en amont, je n'aurais sans doute pas fait mieux".

Hubert Debbasch précise qu'il accompagne la transition de Terre Entière mais se retirera ensuite, pas concerné par les plans de reprise.

La marque Terre Entière sera conservée

Dans les deux cas, la marque Terre Entière serait conservée, avec un intérêt marqué des deux repreneurs pour l'activité pèlerinages, inédite pour l'un comme pour l'autre, mais qui pourrait faire sens avec leur positionnement.

Pour Intermèdes, spécialiste des voyages culturels, déjà repreneur d'Orients en 2012, ce serait notamment l'occasion de toucher un nouveau profil de clientèle, très fidèle qui plus est. L'adresse de la rue de Mézières, dans le 6ème arrondissement à Paris, à deux pas de la Librairie la Procure, serait par ailleurs gardée. De son côté, Prêt à Partir a déjà expérimenté quelques séjours et croisières culturels et spirituels et pourrait développer cette offre.

"Les deux candidats peuvent encore modifier leurs dossiers et surenchérir, notamment sur le nombre de salariés concernés par la reprise, et cela jusqu'au 7 mai", remarque Hubert Debbasch pour qui l'issue, quelle qu'elle soit, sera intéressante pour l'avenir de Terre Entière.

"Je regrette simplement que cette procédure, si longue depuis le dépôt de bilan en février, ait contraint d'annuler toute la saison. Le redressement judiciaire est la pire des options dans le cadre d'une entreprise de tourisme. La poursuite de l'activité, associée à un redressement, maintient certes les salariés en poste, mais ils ne sont plus là que pour gérer les annulations".

"Nous avions des centaines de clients en avril-mai qui sont perdus", poursuit Hubert Debbasch. "Une liquidation avec reprise, intervenue très vite après la cessation de paiement, option à laquelle j'étais favorable, aurait permis un nouveau départ, d'assurer les départs et la prise d'inscriptions. Même si dans la cadre de la procédure en cours, aucun de nos clients n'est lésé, commercialement, cela aurait été moins préjudiciable".

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique