Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Tarif SNCF : tout faire pour garder le client Affaires

Pour éviter la dilution de la clientèle Affaires à haute contribution, la SNCF rechigne à afficher les prix réduits. Un rapport du député Mariton épingle ces pratiques.

La SNCF s’y attendait, le député Hervé Mariton a rendu hier un rapport sur la transparence des tarifs du transporteur mouillé d’acide. Plutôt conciliant avec la nouvelle gamme tarifaire Notes sur l’accusation de hausse déguisée par les associations de consommateurs, il est en revanche plus acerbe sur le manque de repères tarifaires mis à la disposition des clients. Et pour cause, selon le député de la Drôme, si la règle du délai d’anticipation a été érigé en cadre général de la gamme Notes, c’est pour « limiter la dilution de la clientèle affaires », selon des documents internes de la SNCF, que s’est procuré l’élu. De plus, le principe « plus on réserver tôt plus c’est économique », n’a rien d’inscrit dans le marbre et « peut être modifié pour tenir compte des comportements » des businessmen. En clair, les billets à prix réduits ne « sont pas communiqués », de peur de voir la clientèle Affaires fondre sur ces offres attractives, au détriment de la nouvelle offre Pro. La SNCF va réagir en modifiant le guide des tarifs à partir du 28 octobre. Désormais, ils comprendront le prix le moins cher sur un axe, le prix loisir et le plein tarif. Autre proposition que pourrait retenir la SNCF, l’affichage des coûts de péages sur le billet, comme c’est le cas sur les billets d’avion avec les taxes aéroportuaires. On en saura un peu plus le 12 novembre lors de la réunion entre la SNCF et les associations de consommateurs, à la table de Luc Chatel, porte-parole du gouvernement.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique