Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Taj Mahal/Agra Vestige de l’amour

« Dès le lever, on a le coeur en émoi. Et un peu d’inquiétude ! On se dit qu’on l’a tellement vu en photo que, forcément, on risque d’être déçu. On se répète tout cela au fur et à mesure que le rendez-vous tant attendu approche, en parcourant les allées rectilignes d’un beau et grand jardin public. Et puis tout d’un coup, il est là. Et on reste bouche bée. A cette heure de la journée, le Taj Mahal foudroie par sa blancheur. Pour nous cont

Dès le lever, on a le coeur en émoi. Et un peu d’inquiétude ! On se dit qu’on l’a tellement vu en photo que, forcément, on risque d’être déçu. On se répète tout cela au fur et à mesure que le rendez-vous tant attendu approche, en parcourant les allées rectilignes d’un beau et grand jardin public. Et puis tout d’un coup, il est là. Et on reste bouche bée. A cette heure de la journée, le Taj Mahal foudroie par sa blancheur. Pour nous conter la légende de ce mausolée, le plus beau tombeau du monde et témoignage de l’amour éternel d’un empereur pour son épouse morte en couches, Gadju nous entraîne à l’écart de la foule. Assis à l’ombre d’un frangipanier, il raconte la douleur de Shah Jahan, septième empereur moghol, le songe d’une nuit d’été, l’architecte persan, les 20 000 ouvriers, les 22 ans de travaux. Il explique aussi les subtilités de la construction, ces minarets inclinés qui donnent à l’ensemble une légèreté quasi surnaturelle, comme s’il était prêt à s’élever… sur un tapis volant. Pieds nus sur le socle en marbre blanc, on distingue, au loin, le Fort-Rouge d’Agra où l’empereur termina sa vie, emprisonné par son fils. C’est là que Gandju continue l’évocation imagée de la dynastie des grands Moghols. Guerres et drames, trahisons et amours éternelles. Une source d’inspiration inépuisable pour les spectacles de marionnettes proposés, sans exception, par tous les hôtels indiens.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique