Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Strasbourg : plus de 2,8 millions de visiteurs au marché de Noël

L’édition 2022 du marché de Noël de Strasbourg a connu une fréquentation « record », avec « environ 2,8 millions de visiteurs », selon le bilan de la mairie.

La 452e édition du Christkindelsmärik (nom alsacien du marché de Noël) a attiré environ 2,8 millions de visiteurs, soit une « hausse sensible » de « 30% » de la fréquentation par rapport à 2021, année de reprise après l’annulation de l’édition 2020 à cause de la crise sanitaire. Des chiffres dévoilés par Joël Steffen, le président de l’Office de tourisme de Strasbourg.

Par rapport à 2019, « une bonne édition » qui s’était tenue un an après l’attentat islamiste qui avait fait cinq morts, la fréquentation 2022 est également en hausse « de 10% », a-t-il ajouté. Dans ses années fastes, le marché de Noël de Strasbourg accueillait entre 2 et 2,5 millions de visiteurs, selon la même source.

15% d’énergie économisée

« Le travail porte ses fruits (…) les gens se rendent bien compte qu’on réfléchit » et « qu’on agit », s’est félicité Guillaume Libsig, adjoint chargé des animations urbaines. En effet, dans un contexte économique et énergétique tendu, la mairie dirigée par Jeanne Barseghian a pris d’importantes mesures de sobriété énergétique et repensé l’implantation des plus de 300 chalets dans le centre de Strasbourg.

Les exposants avaient ainsi pour obligation d’éclairer leur chalet en LED et les horaires avaient également été adaptés, avec une fermeture à 20H00, y compris le week-end. Les illuminations avaient également été raccourcies d’une semaine. « On avait un objectif de 10% d’économie (d’énergie), on a fait 15% », souligne Guillaume Libsig.

Parmi les phénomènes pouvant expliquer ces « excellents chiffres », une « confiance » retrouvée « dans l’événement » et « dans le rapport à la pandémie », auxquels se rajoute « une envie d’événements (…) rassurants, conviviaux », estime Joël Steffen.

A lire aussi :

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique