Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Star Alliance lance un carte de crédit et va intégrer une transporteur non-aérien

Star Alliance, la plus ancienne des alliances se modernise avec une carte de crédit commune. Et en intégrant un autre moyen de transport.

Star Alliance va lancer une carte de crédit. C’est ce qu’a annoncé son PDG, Jeffrey Goh, à l’occasion d’une conférence de presse pour les 25 ans de cette alliance regroupant 26 membres notamment United Airlines, SAS Scandinavian, Air Canada, Lufthansa ou encore Swiss.

Si les cartes de crédit sont courantes pour les compagnies, c’est la première fois que cela se fait au niveau d’une alliance mondiale. Pour l’instant très peu d’informations circulent sur la future carte. La carte sera disponible sur un seul marché. On ne sait pas encore lequel. Ni le partenaire bancaire qui émettra la carte. On sait seulement qu’elle sera disponible à partir du troisième trimestre 2022. 

« Vous dépenserez sur votre carte de crédit et accumulerez des points. Ces points sont convertibles en miles sur le programme de fidélisation de votre choix », a déclaré le PDG. « Si nous réussissons, nous le déploierons sur le marché suivant dans le courant de l’année. »

Star Alliance face à la comptabilité 

Si sur le papier l’idée semble très belle, dans les faits ce produit risque d’être un véritable casse-tête. Comment produire un nouveau produit avantageux sans éroder la valeur des programmes de fidélité déjà mis en place par les compagnies. Ils faut identifier les avantages qui pourront être fournis par cette nouvelle carte et comment ils seront accumulés.

S’il est facile d’imaginer que Star Alliance puisse intégrer à cette nouvelle offre l’accès à tous les salons du groupe par exemple, se sera beaucoup compliqué pour tous ces avantages qui correspondent à un statut « élite ». Notamment à cause de la comptabilité.

Une compagnie ferroviaire ?

Cette carte est donc peut-être celle que des voyageurs d’affaires attendent. Celle qui permettra de vendre les frais auxiliaires des compagnies avec qui elles sont en interligne. Ou encore celle qui permettra de cumuler des points statut sur toutes les compagnies et d’acheter des sièges « primes » sur toutes les compagnies, de manière aisée.

Jeffrey Goh a par ailleurs annoncé lors de cette réunion que Star Alliance travaillait « désormais également sur un modèle de partenariat intermodal. » On n’en sait pas plus si ce n’est que l’entreprise est européenne. Interrogé par aeroTELEGRAPH pour savoir s’il s’agissait de compagnies ferroviaires, Jeffrey Goh n’a pas dit oui. Mais il a déclaré: « Je pense que vous n’êtes pas si loin. » Du côté de L’Echo touristique, on penche pour la nouvelle entreprise Eurostar qui comprend aussi désormais Thalys.

A lire aussi :

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique