Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Sous la falaise, le temps suspendu

« 10 heures à la montre, et déjà plus de 30° C au thermomètre. Nous marchons depuis le petit matin sur le plateau dogon, dans un étonnant paysage minéral. Peu à peu, le sentier s’enfonce le long d’un canyon, au milieu des baobabs, arbres sacrés pour les habitants de la région. Puis c’est la sortie au grand jour, en surplomb de la plaine. Nous sommes sur les contreforts de la falaise de Bandiagara, au coeur du pays dogon. Longue de

10 heures à la montre, et déjà plus de 30° C au thermomètre. Nous marchons depuis le petit matin sur le plateau dogon, dans un étonnant paysage minéral. Peu à peu, le sentier s’enfonce le long d’un canyon, au milieu des baobabs, arbres sacrés pour les habitants de la région. Puis c’est la sortie au grand jour, en surplomb de la plaine. Nous sommes sur les contreforts de la falaise de Bandiagara, au coeur du pays dogon. Longue de 250 kilo- mètres et haute de 500 mètres, elle abrite une multitude de cavités, que creusèrent les premiers habitants de la région, les Tellem, au IIIe siècle avant Jésus-Christ. Arrivés du Burkina voisin dix-sept siècles plus tard, les Dogon ont transformé ces maisons troglodytiques en tombeaux pour leurs morts, qu’ils hissent au bout d’une corde. Dans ces villages où le temps semble s’être arrêté, on chemine entre les greniers, surmontés de cônes de paille, ou le long d’habitations aux portes en bois superbement sculptées. Un groupe d’hommes patiente à l’entrée d’un toguna, une case à palabres dont le toit, formé de multiples couches de tiges de mil, est si bas qu’il est impossible de s’y tenir debout. Le remède à toute dispute physique. Pour l’heure, point de discussion, mais un spectacle en forme d’apogée : guidés par les chants des anciens, les hommes du village autorisés à le faire ont revêtu des masques aux couleurs vives, représentations d’animaux que leurs danses font revivre.

À voir, à faire

Allibert programme un trekking de 9 jours Entre Dogon et Hombori au départ de Mopti, pour une immersion dans les villages de la falaise.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique