Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Snav : une convention sous le signe de l’ouverture

Pour Christian Orofino, le président de la quatrième édition, tous les participants doivent pouvoir s’exprimer. Une diversité que l’on retrouve également dans le programme.

Avec 304 inscriptions, dont une centaine de licences, le Snav a rempli ses objectifs et atteint un « volume de participation représentatif », selon Christian Orofino, le président de la quatrième convention nationale des agents de voyages. Un rendez-vous qu’il a souhaité cette année « ouvert » et « diversifié », pour que « tous les corps de métiers puissent s’exprimer ». Le syndicat donnera donc la parole à l’ensemble de ses élus lors de la présentation des bilans de l’année 2008 : producteurs, distributeurs, réceptifs, ainsi que les commissions techniques (fer, air, juridique, développement durable, social, paracommercialisme, communication et affaires européennes). « Tout se déroulera en séance plénière pour que l’ensemble des familles puissent se tenir au courant de l’avancée des autres », précise-t-il.

SORTIR DU MICROCOSME…

Une transparence que l’on retrouvera le second jour, après l’exposé pédagogique d’Hervé Novelli sur l’évolution des activités des professions du tourisme, dont le texte de loi sera présenté au Conseil des ministres, le 4 février.

Suite à son allocution, le secrétaire d’État en charge du Tourisme débattra du sujet avec Georges Colson, le président du Snav, les représentants des distributeurs, producteurs et réceptifs, quelques journalistes et participants dans la salle. Un éclairage européen sera ensuite apporté par Margie Sudre, présidente de l’Intergroupe Tourisme au parlement européen, et Michel de Blust, secrétaire général de l’Ectaa. Et pour continuer à « sortir de notre microcosme », le Snav a invité l’historien Alexandre Adler, spécialiste de géopolitique internationale, et l’économiste Marc Touati, qui apportera, quant à lui, un éclairage global de la situation économique mondiale et de ses répercussions sur le tourisme. Dommage que l’on ne puisse pas le mettre en perspective avec les résultats du baromètre GFK sur l’activité des agences, qui devaient être dévoilés lors de la convention…

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique