Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Selon Mehdi Houas, la crise du tourisme tunisien pas imputable à la révolution

L’actuel ministre du Commerce et du Tourisme tunisien, membre du gouvernement de transition, relativise l’impact de la révolution pointant les maux dont souffre le secteur depuis des décennies.

Dans un entretien à Africanmanager, Mehdi Houas affirme que la Révolution du 14 janvier n’a pas produit des répercussions négatives sur le secteur touristique, pas plus qu’elle n’a été la cause directe de la fermeture de nombre d’hôtels . "Au contraire, elle a permis de mettre au grand jour les maux dont souffre le secteur depuis des décennies". 

La promotion du secteur touristique et l’amélioration de son rendement, a-t-il indiqué, commandent de grandes et fondamentales  réformes, ce qui sera du ressort d’un gouvernement pérenne, et non de transition. Il a précisé que sa mission en tant que ministre du Tourisme dans le gouvernement de transition consistait à sauver la saison touristique actuelle, et non à entreprendre des réformes.

En outre, il s’est élevé contre  les déclarations sur un échec de la saison touristique actuelle, les qualifiant d’erronées, en ce sens qu’en dépit des pressions et des circonstances exceptionnelles que le pays a traversées, "nous avons enregistré un recul se limitant à 32%, et nous avons réussi à sauver la saison touristique".

Concernant la campagne de promotion pour la saison prochaine, et en plus de la promotion des produits relevant des sites archéologiques inclus dans le patrimoine mondial, il a souligné que la stratégie suivie, au cours de la saison précédente, sera maintenue en l’état, en y ajoutant le volet formation.


 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique