Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Santé financière des TO : « Il y a un début de risque à partir de septembre »

En marge du Map, le Ceto a présenté des ratios des TO 2008 qui montrent une structure financière saine, obtenue au prix d’une sérieuse chasse aux coûts. Mais si la crise continue, ça ne suffira pas.

 

Le président du Ceto, René-Marc Chikli, est formel : « Au rythme actuel, les premiers warning sur la santé financière des tour-opérateurs français vont s’allumer dés les mois de mai-juin et il y a un début de risque à partir de septembre, à cause du flou de plus en plus grand sur leurs trésorerie ». C’est d’autant plus « inquiétant » que les « TO sacrifient actuellement leur marge avec des promos catastrophiques, alors qu’ils devraient la consolider en jouant sur les services », poursuit-il. Cette ligne vertueuse, les TO se sont attachés à la suivre l’an dernier, selon l’étude réalisée par le cabinet KPMG sur les ratios d’exploitation et financiers présentés hier au Map, Ils ont ainsi pu doubler le taux de leur résultat d’exploitation, passant de 1,2 % du CA en 2007 à 2,4 % l’an dernier. Cette amélioration ne s’est toutefois pas réalisé grâce à l’activité des TO, la marge brute s’érodant de 0,2 %, mais par les gains de productivité, acquis sur la masse salariale, les coûts de distribution et de structures. Cette orthodoxie, acquise au prix d’un certain renoncement à aller chercher plus de CA, pousse les TO à réduire leurs délais de paiements. « Il nous faut garantir la rentrée d’argent, quitte à demander plus de garanties », glisse-t-il.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique