Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Polynésie : Air France prendra sa décision fin octobre

Air France envisagerait d'augmenter le nombre d'heures de vol des PNC ou de modifier ses fréquences sur Paris-Tahiti. Mais la desserte sera pour l'instant maintenue, selon le PDG Alexandre de Juniac.

Air France, qui cherche à redresser sa ligne Paris-Tahiti, déficitaire depuis de nombreuses années, prendra sa décision sur l'avenir de cette desserte "fin octobre", a indiqué la délégation régionale. La compagnie a entamé des négociations avec les syndicats, et s'est donnée six semaines pour aboutir à un accord.

"On va négocier sous pression, dans un cadre extrêmement contraignant", a déclaré à l'AFP Eric Delcuvellerie, délégué syndical de l'UNSA à Air France Polynésie. Parmi les pistes évoquées pour redresser la ligne, Air France envisage d'augmenter le nombre de vols réalisés par ses PNC. "Sur un mois, les PNC pourraient passer 21 jours hors du Territoire, parfois trois mois de suite, ajoute-t-il. C'est difficile physiquement parce que le décalage horaire est énorme, et psychologiquement parce qu'ils passeraient l'essentiel de leur temps loin de leur famille" a réagit l'UNSA.

La suppression de la desserte, qui avait été évoquée par Philippe Barbieri, délégué régional d'Air France en Polynésie française, n'est plus d'actualité, selon le PDG d'Air France, Alexandre de Juniac.

Air France, pour réduire ses coûts, a déjà supprimé la première classe sur la ligne Los Angeles-Papeete et réduit le nombre de PNC de 12 à 11. Les deux compagnies qui desservent la destination, Air Tahiti Nui et Air France, sont déficitaires sur la ligne. Le vol, qui dure 22 heures, nécessite une escale à Los Angeles et reste soumis à une très forte saisonnalité.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique