Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Point Afrique ne veut pas renoncer

Sous la menace d’un arrêt de ses activités au Niger, le Point Afrique cherche à se sortir de cette passe difficile.

Après l’assassinat de Michel Germaneau au nord du Mali en juillet, la prochaine saison hivernale promet d’être très délicate pour le Point Afrique. Le Quai d’Orsay a fait parvenir plusieurs lettres aux TO lui demandant de suspendre ses vols vers Atar, en Mauritanie, et Agadez, au Niger. D’autre part, alors que les voyagistes partenaires (Allibert, VDM, la Balaguère, Club Aventure…) ont maintenu leurs engagements sur les vols vers l’Algérie, la Mauritanie ou le Mali (Mopti), le Point Afrique se retrouve seul sur le vol vers le Niger. Et les réservations vers l’ensemble des destinations programmées par le Point sont évidemment en chute libre : « -50% par rapport à la même date l’an dernier », confie Maurice Freund, son président-fondateur. Il refuse pourtant de laisser tomber, bien qu’annonçant des capacités en baisse vers l’Algérie et la Mauritanie et évoquant un possible arrêt des rotations vers le Niger si « nous n’avons plus le soutien des populations locales ». Selon lui, l’entreprise aurait suffisamment de fonds pour supporter de nouvelles pertes cet hiver. « Le Point Afrique a été créé pour désenclaver ces régions, martèle-t-il. Tant qu’il restera un centime, nous continuerons. »

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique