Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

PIERRE-EMMANUEL TETAZ, DIRECTEUR GÉNÉRAL FRANCE DE CONCUR : « Nous vivons une vraie révolution »

Pour Concur, le spécialiste de la gestion des voyages d’affaires et des notes de frais, les déplacements professionnels sont en pleine mutation. En témoigne, notamment, le phénomène de l’Open Booking.

L’Écho touristique : Qui sont les clients de Concur ?

Pierre-Emmanuel Tetaz : Historiquement, il s’agissait plutôt de grands groupes, dans le monde entier. En 2009, nous avons mis en place une équipe dédiée pour servir les entreprises de 1 à 500 employés, avec des produits spécifiques. Notre vocation, c’est aujourd’hui de fournir des solutions de gestion de voyages d’affaires et de notes de frais pour toutes les organisations.

Depuis quand l’Open Booking se développe-t-il ?

Un nombre non négligeable de voyageurs réserve sans passer par leur agence de voyages ou par l’outil de réservation de l’entreprise. Ce phénomène se développe surtout depuis 3 à 4 ans, et touche principalement les nuitées hôtelières. Dans certaines sociétés, jusqu’à 40 % des hébergements sont réservés en dehors des circuits traditionnels. Nous sommes en train de vivre une vraie révolution.

Pourquoi un tel phénomène ?

À cause de la fragmentation des offres, l’explosion des terminaux mobiles et le social. Les salariés sont de plus en plus influencés par les voyages des autres.

Depuis deux ans, vous avez justement lancé des options Open Booking.

Oui. Nous ne sommes ni pour ni contre l’Open Booking. La question n’est pas là. Des entreprises nous ont demandé ce que nous proposions face à un tel phénomène, qui gène leur visibilité sur les frais liés aux déplacements. Notre réponse, c’est l’intégration directe de fournisseurs. Environ 1 000 clients entreprises ont déjà souscrit à notre offre Open Booking.

Vous parliez d’hébergements. Allez-vous intégrer un acteur comme Airbnb qui se positionne sur le segment affaires ?

C’est un très bon exemple de la révolution que nous vivons. Il y a deux ans, nous n’aurions jamais imaginé que ce site se positionnerait auprès des voyageurs d’affaires. Nous avons décidé d’intégrer Airbnb en août 2014, au niveau mondial. Nous allons récupérer les factures. C’est une forme d’Open Booking.

Comment évolue votre produit ?

Les voyageurs veulent des outils intuitifs, qui se rapprochent des sites grand public. Depuis deux ans, nous avons donc engagé la refonte de l’outil Concur. Le déploiement complet de notre nouvelle expérience client est prévu à partir du mois d’octobre. Nous avons aussi lancé un outil de traçabilité des voyageurs d’affaires, et signé avec les taxis G7.

En signant avec G7, vous prolongez la chaîne de valeur ?

Ce partenariat s’inscrit dans le cadre de notre projet plate-forme. Nous sommes passés d’un mode SaaS (Software as a Service, Ndlr) à une plate-forme ouverte. Autrement dit, nous avons développé des interfaces qui sont à la disposition de tiers, pour la création automatique de notes de frais par exemple. La plate-forme compte une quarantaine de partenaires tels Egencia, Salesforce, Cegedim. Nos systèmes d’information sont ainsi liés.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique