Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Paule Dubrule répond à Mélenchon sur l’évasion fiscale

En mars dernier, le meneur du Front de Gauche avait promis de pourchasser les "déserteurs fiscaux", notamment le "président fondateur du conseil de surveillance du groupe Accor".

Paul Dubrule, co-président et co-fondateur du groupe Accor a envoyé une lettre ouverte aux Echos, répondant aux critiques de Jean-Luc Mélanchon. "L'exilé fiscal que je suis selon vous a donné plus d'impôts à la France que M. Jean-Luc Mélenchon" explique-t-il, ajoutant qu’il paiera "1,25 million d'euros d'impôts en France" cette année, mais que cette question est "secondaire à côté de la fierté d'avoir permis à 160 000 cadres et employés d'avoir un métier et un emploi, et pour beaucoup, grâce à la formation, d'aller de promotions en brillantes carrières".

En mars dernier, le meneur du Front de Gauche avait promis de pourchasser les "déserteurs fiscaux", évoquant différentes personnalités et notamment le "président fondateur du conseil de surveillance du groupe Accor, ancien sénateur UMP de 1999 à 2004" qui est "parti faire le déserteur fiscal en Suisse et ne paie donc plus d'impôts en France parce que Monsieur trouve que ça lui coûte trop cher (…)"

Paul Dubrule affirme qu'il paiera "1,25 million d'euros d'impôts en France" cette année, sans préciser quels impôts exactement. Il avait déclaré dans le journal Bilan "j’ai commis une erreur en disant que je payais cinq fois moins d’impôts qu’en France, économisant de la sorte quelque 3,3 millions de francs par an. (…). En fait, je ne paierai que 20% d’impôts en plus, si j’étais resté en France. (…). Ce n’était pas l’économie fiscale qui me préoccupait, mais davantage les incertitudes fiscales. D’après le classement de Bilan, Paul Dubrule fait  partie des 300 plus riches de Suisse avec 300 millions de francs.

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique