Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Paris : la reprise du tourisme se confirme

Après avoir durement souffert de la crise sanitaire, Paris renoue avec des perspectives positives pour les mois à venir.

Ils recommencent à taper « Hotel Paris » sur leur clavier et sont attendus de pied ferme par les professionnels de la destination. Bonne nouvelle, les touristes confirment leur retour à Paris selon le dernier baromètre du tourisme parisien, publié par l’OTCP.

Pour les mois d’avril et de mars, les projections font état d’une hausse de 540,8% des arrivées internationales. Pas de quoi rattraper les niveaux de 2019 (-48,6%), mais la tendance est positive. Du côté des capacités aériennes, on se rapproche doucement des niveaux de 2019 (-17,2%) avec une hausse de 255,6% par rapport à 2021. Le nombre de sièges des compagnies low cost est quant à lui en légère hausse par rapport à 2019 (+ 6,8 %).

Perspectives encourageantes pour Pâques

Selon l’OTCP, « le rythme des réservations aériennes internationales s’accélère depuis la fin du mois de janvier. Entre le 25 janvier et le 6 février, les réservations ont progressé de +939,6 % par rapport 2021 ; elles restaient en recul de -41,1 % par rapport à 2019. L’Europe est la zone qui affiche la plus forte dynamique, notamment l’Espagne, dont les volumes de réservations reviennent à un niveau comparable à celui de 2019. »

Des perspectives encourageantes se confirment également pour Pâques.  Bien que les arrivées internationales prévues soient inférieures de -41,7 % par rapport à 2019, certains marchés ont déjà anticipé. Les Britanniques enregistrent 15,1 % de réservations de plus qu’il y a trois ans, note l’OTCP qui anticipe que le raccourcissement des « booking windows », observable sur tous les marchés. Pour le long-courrier, la progression des marchés d’Amérique du Sud se confirme avec, entre mars et juin, des arrivées prévues en recul de -35,3 % par rapport à 2019.

L’impact de la crise sanitaire a été majeur sur la capitale. En 2020, Paris a ainsi perdu plus de 33 000 000 millions de touristes et 15,5 milliards d’euros de recettes touristiques. La fréquentation des musées et monuments avait elle aussi  été durement frappée par la baisse généralisée de la demande, dans un contexte marqué par 140 jours de fermeture exceptionnelle. C’est le cas du musée du Louvre qui annonçait une chute de 72% de sa fréquentation ou du domaine de Versailles avec une baisse de 76% de fréquentation par rapport à la même période en 2019.

Un partenariat avec Alentour

En 2021, Paris a continué de subir les conséquences de la crise sanitaire, mais le président de l’OTCP, Jean-François Rial, se montrait confiant, anticipant une réelle reprise pour 2022 : « l’enjeu pour l’Office du tourisme de Paris, ce n’est pas de faire revenir des touristes, ils vont revenir tout seuls. L’enjeu c’est plutôt qu’au-delà du niveau de 2019 on puisse progresser sans générer de conséquences négatives pour les habitants, l’écologie. » L’allègement des mesures sanitaires devrait contribuer à soutenir la relance de l’activité à l’approche des beaux jours.

A noter que l’OTCP de Paris a récemment signé avec la nouvelle plateforme Alentour avec l’ambition de développer la commercialisation de l’offre touristique du territoire.

A lire aussi :

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique