Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Oman, le sultanat qui n’en finit pas de monter

En 10 ans, Oman a su s’imposer comme la destination alternative du golfe persique en se positionnant sur un tourisme haut de gamme.

Bordé par 1 700 km de côtes, recouvert de déserts aux formes multiples, traversé d’impressionnantes montagnes et ponctué de petites villes authentiques, Oman contraste avec le relief plat des Émirats et le gigantisme de Dubaï. Le Sultanat n’est pas seulement unique sur le plan géographique. Comme ses voisins du golfe, Oman s’est enrichi grâce aux hydrocarbures mais la redistribution de la rente pétrolière, pratiquée par le sultan Qabous pendant plusieurs décennies, fait figure d’exception. Au pouvoir depuis 42 ans, il a su ouvrir son pays à la modernité et assurer sa stabilité. Dans le contexte troublé des manifestations de 2011, il a modifié certaines dispositions de la Loi Fondamentale, réaffirmant sa volonté d’évoluer vers une monarchie constitutionnelle. Mais les crispations sociales sont bien réelles, liées en grande partie à l’érosion de la production pétrolière et au rajeunissement de la population.

UN PARC HÔTELIER EN EXPANSION

Pour diversifier son économie, Oman mise sur de nouveaux secteurs dont le tourisme. En 10 ans, la croissance de ce secteur est impressionnante notamment avec la France, 3e marché émetteur européen après l’Angleterre et l’Allemagne. Entre 2005 et 2011, le flux de passagers depuis l’hexagone vers l’aéroport de Mascate a presque quadruplé, passant de 7 247 à 27 217 ! Pour attirer les touristes, le sultanat continue d’investir dans des projets d’envergure comme The Wave, complexe de loisirs gigantesque, qui devrait sortir de terre d’ici 2016 au nord de la capitale. En attendant, des parcours de golf voient le jour autour de Mascate et le parc hôtelier grandit d’année en année. Il devrait atteindre 14 500 chambres en 2013, principalement en 4 et 5*. Car si le tourisme est un axe de développement prioritaire à Oman, il s’adresse à des élites occidentales fortunées, en quête de luxe et de dépaysement.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique