Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Nouvelles Frontières : une grève express pour peser dans les négociations

Le mouvement social chez le voyagiste n’aura finalement duré qu’une matinée, hier. Mais les syndicats appellent les salariés à un rassemblement le 15 février au siège parisien de TUI France, lors du comité central d'entreprise chargé d’examiner le projet de plan social.

Après seulement une matinée de grève, les syndicats FO et CGT ont appelé hier midi les salariés de Nouvelles Frontières à lever le mouvement, après avoir obtenu de la direction la garantie que le plan de licenciement de TUI France allait faire l’objet de négociations. Dans un communiqué, l'intersyndicale assure que la direction s'est engagée sur plusieurs points : limiter le nombre de personnes licenciées, renégocier les conditions de départ et discuter des avantages sociaux.

"Ce qui nous semblait bloqué encore hier est aujourd'hui possible", s'est félicité Jorge Partida (FO), secrétaire du CE. Par la voix de son service communication, le groupe assure toutefois qu’"il n’y a jamais eu rupture de dialogue entre les salariés et la direction".

Soucieux de peser dans les futures discussions, FO et la CGT invitent désormais les salariés à rester mobilisés et à se rassembler mercredi prochain,15 février, au siège parisien de TUI France lors du premier comité central d'entreprise chargé d’examiner le projet de PSE (plan de sauvegarde de l’emploi).

L’arrêt de travail mené hier a, selon Lazare Razkallah, membre CGT du Comité central d'entreprise (CCE), rassemblé environ 70% des salariés et touché une centaine d'agences. La grève avait été votée mardi après-midi lors d'une Assemblée générale au siège de l'entreprise.
 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique