Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

NF et Marmara : pas de fusion en vue

Au lendemain de la naissance du nouveau géant européen, TUI Travel, ses deux principales filliales en France, Nouvelles Frontières et Marmara, précisent que, pour l’instant, aucune fusion n’est en vue.


Nouvelles Frontières et Marmara, les deux principales filiales en France du futur géant né de la fusion de TUI et First Choice, devraient, au moins dans un premier temps, continuer à opérer de façon indépendante, a déclaré hier  à l’AFP un porte-parole de TUI.Pour l’instant, une fusion n’est pas à l’ordre du jour. Une fois que celle de leurs maisons mères sera achevée cet été, nous verrons comment les deux marques se positionnent sur le marché français et comment elles s’intègrent dans la nouvelle entité, a expliqué Kuzey Esener.Il n’est pas question d’une fusion avec Nouvelles Frontières actuellement, a confirmé de son côté à l’AFP Hervé Vighier, PDG de Marmara. Il est trop tôt pour se prononcer. Il faut d’abord attendre la décision des autorités européennes et le vote des actionnaires de First Choice, a-t-il ajouté, à l’unisson sur le sujet avec Jean-Marc Siano, PDG du directoire du groupe Nouvelles Frontières. En 2005, Marmara a dégagé un bénéfice net de quelque 20 M€, pour un chiffre d’affaires de 450 M€. Le tour-opérateur, qui compte 181 employés, revendique 950 000 passagers par an.Le rapprochement avec First Choice et sa filiale rentable Marmara nous donne la possibilité de nous renforcer sur le marché français, a relevé le porte-parole de TUI à Hanovre.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique